Il y a un peu plus d’un mois, samedi 24 octobre, avait lieu une sortie très originale dans le vignoble alsacien. Pour la sixième année consécutive, Léopold de Fun Moving et l’équipe de VinéoNews Alsace avaient convié le Comité des Reines des Vins d’Alsace à une sortie gyropode dans le vignoble alsacien. Il faut reconnaitre que cette sortie en gyropode avec le Comité des Reines des Vins d’Alsace est devenue une tradition :

  • 2015, Grand Cru Pfingstberg avec le Domaine Materne Haegelin
  • 2016, Grand Cru Kaefferkopf avec le Domaine Henri Florence
  • 2017, Grand Cru Schoenenbourg avec la Maison Dopff au Moulin
  • 2018, Grand Cru Frankstein avec la Confrérie des Bienheureux du Frankstein
  • 2019, Grand Cru Pfersigberg avec le Domaine Emile Beyer

Pour cette année rendez-vous était donné à Kientzheim au château de la Confrérie Saint-Étienne (à 9h), là tout était prêt pour ce réchauffer. Pour une fois c’est le café et les croissants qui ont été à la fête et non les Vins d’Alsace…. un peu tôt encore. 

Quand tout le monde est arrivé, Léopold dispense les règles de sécurité et des conseils bien pratiques, puis individuellement, il initie chacun à la conduite des gyropodes. Pour cette année 2020 le groupe gyropode sera composé de :

  • Virginie André, Reine des Vins d’Alsace 2019/2020 mais aussi 2020/2021 puisque Covid oblige l’élection n’a pas réussi à ce tenir.
  • Marine Wessang, ancienne dauphine de la Reine des Vins d’Alsace 2016/2017
  • Aurélie Schneider, ancienne Reine des Vins d’Alsace 2013/2014
  • Christelle Risser Da Cunha, ancienne Reine des Vins d’Alsace 2009/2010
  • Jean-Paul Goulby, Chancelier-Receveur de la Confrérie Saint-Étienne
  • Alexandre Schoffit, Major de la Confrérie Saint-Étienne
  • Caroline Kieffer pour VinéoNews Alsace 
  • Léopold Bassompierre pour Fun Moving

Pierre Ruhlmann (Grand Maitre de la Confrérie Saint-Étienne) et Eric Fargeas (Délégué Général de la Confrérie Saint-Étienne) ont participé à l’initiation, mais pris par des obligations professionnelles n’ont pas fait la sortie gyropode dans le Grand Cru Furstentum.

L’initiation finie, c’est le départ, le parcours démarre tranquillement pour permettre à tous de bien prendre les gyropodes en main. Après un petit parcours dans le vignoble de Sigolsheim, direction le Grand Cru Furstentum. 

Quand on entant Grand Cru Furstentum on pense immanquablement à des paysages splendides, à de grands vins et à des vignerons non moins grands. C’est justement l’un d’entre eux qui nous y attendait pour une parenthèse extraordinaire et une découverte que beaucoup n’imaginaient pas. Pour cette rencontre il fallait un vigneron amoureux de son terroir, inusable sur l’histoire du vignoble et si en plus il était maitre de Qi Gong, là tout était parfait pour passer un moment d’exception. Ce vigneron existe et, qui plus est, c’est un grand vigneron… Il s’agit de Philippe Blanck du Domaine Paul Blanck. Après un accueil chaleureux, quelques explications et un petit historique du domaine, Philippe Blanck débute la séance initiatique de Qi Gong (une gymnastique traditionnelle de santé chinoise fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale). Les paysages, l’environnement et les énergies apaisantes du Grand Cru Furstentum se prête parfaitement à cette découverte.

Après presque une heure passé sur place il est temps de repartir, le retour vers Kientzheim a été rapide car tout le monde maitrisait sa monture et la perspective d’une dégustation dans la cave de la Confrérie Saint-Étienne donnait des ailes.

Après une dégustation à la Confrérie Saint-Étienne, toute cette joyeuse équipe rejoint le restaurant la Taverne Alsacienne à Ingersheim où Jean-philippe Guggenbuhl nous accueil chaleureusement. Autant le dire, ce fut comme toujours, un moment délicieux.

Merci à toutes et tous pour votre présence, un remerciement particulier à la Confrérie Saint-Étienne qui nous à ouvert ses portes et à Philippe Blanck pour cette initiation de Qi Gong qui a permis à beaucoup de laisser filer un peu le temps. 

Il nous semblait important de finir cette très belle matinée au restaurant pour soutenir (à notre modeste échelle) une profession qui en avait grand besoin… un merci à cette profession qui nous régale et plus particulièrement cette fois-ci à la Famille Guggenbuhl pour cette accueil.