Jeudi 13 février 2020 avait lieu la traditionnelle dégustation d’attribution des Sigilles de qualité des vins d’Alsace au Château de la Confrérie Saint-Etienne à Kientzheim. Cette première dégustation de l’année, la prochaine aura lieu le 16 juillet, a confirmé son attractivité auprès de la filière viticole alsacienne. En effet, cette année on comptait 225 vins présentés par 51 maisons avec une majorité de Riesling (73), Gewurztraminer (37) et Pinot Gris (31). Mais le vainqueur de cette dégustation restera le terroir. Après avoir intégré la notion de terroir en 2015, puis l’officialisation de la catégorie « terroir » pour tous les grands crus de la dégustation en 2018, cette catégorie représente aujourd’hui plus de 40 % des vins inscrits.

La dégustation portait sur les millésimes 2018 et antérieurs pour les Vins des AOC Alsace, Alsace Grand Cru et Crémant d’Alsace, et 2017 et antérieurs pour les Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles. Les vins sont jugés sur leur qualité intrinsèque, leur typicité dans l’appellation et le millésime, avec une mise en avant du cépage ou de l’identité du terroir. Les vins acceptés doivent obtenir au moins 7/10 et le jury doit faire des suggestions d’accords mets/vins et donner une estimation du potentiel de garde. Les résultats de la dégustation seront disponibles à partir du lundi 24 février 2020 sur le site internet de la Confrérie Saint-Etienne.

Pour cette matinée de dégustation les onze tables étaient bien pleines et on pouvait constater une quasi parité homme/femme, une tendance qui avait débuté il y a un peu plus de deux ans et qui aujourd’hui fait plaisir à voir. Parmi les presque 80 dégustateurs, on comptait majoritairement les personnels des maisons productrices, les confrères, des oenologues et une très importante délégation de l’ASA (Association des Sommeliers d’Alsace). Au sein de cette délégation, il y avait un membre pour qui cette dégustation était une première… Romain Iltis (Chef sommelier du Groupe Lalique). Tous les dégustateurs étaient familiers de l’exercice, mais cela n’enlève rien à son sérieux comme nous l’a expliqué Christine Collins (Organisatrice du Mondial des Vins Blancs de Strasbourg).

Pour la Confrérie Saint-Etienne, toujours axée vers la valorisation des vins d’Alsace et sa conservation dans le temps, cette dégustation est un moment important puisqu’elle détermine les vins (sigillés) qui intégreront l’œnothèque de la Confrérie Saint-Etienne : un patrimoine qui se veut être le passé et l’avenir de l’excellence du vignoble alsacien. Une excellence qui s’entretien, se renouvelle et se partage. Pour s’en convaincre, il suffit de voir les efforts que ses membres déploient pour proposer tout au long de l‘année une actualité riche, en organisant des ateliers, des Chapitres et des soirées à thème… des événements que vous pouvez retrouver sur le site internet de la Confrérie Saint-Etienne.