Traditionnellement le Chapitre Général de la Confrérie Saint-Etienne se tient en mars, mais 2019 est l’année du changement puisque les passations entre Grand Maitre et Major se feront désormais en début d’année. C’est donc vendredi 25 janvier qu’a eu lieu le Chapitre Général nouvelle formule. C’est Gérard Kritter qui a procédé à l’ouverture du Chapitre Général et a transmis à Jean-Paul Goulby (Chancelier Receveur) la tâche d’effectuer les passations de pouvoir.

Mais tout d’abord il a remercié les confrères et consœurs qui ont animé les Chapitres, ainsi que l’équipe de la Chancellerie pour leur disponibilité et leur dévouement. Jean-Paul Goulby fait le bilan de l’année de collaboration du Grand Maître Martine Becker et du Major Ignace Kuehn. C’est ensuite à Martine Becker de prendre la parole et de saluer tout en humour son mandat et de remercier le major qui l’a accompagné pendant cette année.

Avant la passation, rappelons que Jean-Louis Vezien (Grand Maître 2019) n’est pas issu du monde viticole alsacien, mais Champenois de naissance. Il est ingénieur agronome et oenologue de formation, il a été pendant 18 ans cadre à l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). Il a été un fervent défenseur de la viticulture alsacienne en tant que directeur du CIVA (Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace) pendant 20 ans et il est membre de la Confrérie Saint-Etienne depuis de nombreuses années, quelque chose dont il est très fier comme le montre cette vidéo datant de 2015.

Après l’allocution de Martine Becker, le temps est venu de remettre à Jean-Louis Vezien la chaîne de Grand Maître.

Le nouveau Grand Maitre peut compter sur le Conseil qui lui apportera un soutien sur les sujets techniques, sur Jean-Paul Goulby pour sa mémoire de la Confrérie et sur son Major Céline Stentz pour son dynamisme et son expérience viticole.

C’est ensuite au tour de Ignace Kuehn de faire son allocution, de remercier l’ensemble de l’équipe qui l’a soutenu et aidé tout au long de son mandat et souhaité un prompt rétablissement à Eric Fargeas. Tout en faisant le bilan d’une année de majorat, Ignace Kuehn a très fortement insisté sur le duo qu’il formait avec « son Grand Maitre ».

Ce fut ensuite le moment de la passation entre les Majors 2018 et 2019, une intronisation  simple entre deux personnes qui s’apprécient, avec tout de même une pointe d’émotion pour Céline Stentz et Ignace Kuehn. Dans son discours Céline aborde également une partie du programme de son majorat, il n’est pas encore totalement bouclé et sera très prochainement dévoilé.

Particularité de cette année et de ce Chapitre Général, la passation des pouvoirs du Maitre de l’Oenothèque. En effet l’oenothèque de la Confrérie Saint-Etienne est gérée par le Conseil des jeunes et lorsque le Maitre de l’Oenothèque passe au Grand Conseil, celui-ci (ou celle-ci en l’occurence) passe la main. C’est un poste important qui est tenu par une personne qui doit s’investir pleinement et qui ne peut laisser place à l’improvisation. C’est donc Hervé Bachmann (Major 2016) qui succède à Evelyne Cognacq. Cette dernière a démarré la réorganisation de l’oenothèque et débuté le chantier de l’informatisation… une tâche que Hervé Bachmann devra mener à son terme.

Ce chapitre a aussi été l’occasion d’introniser Gilles Neusch, nouveau Grand Conseiller. Ils étaient normalement deux à l’être ce soir là, Frédéric Becht (Major 2015) était également prévu, mais des soucis de santé ont empêché sa venue.

Ce chapitre fut également l’occasion d’introniser 2 nouveaux Jeunes Conseillers et Confrère Vigneron, Maxime Mann et Maxime Barmes.

C’est Jean-Louis Vézien qui clôture habituellement les chapitres par une harangue ; maintenant devenu Grand Maitre, c’est Pascal Schultz (Grand Maître 2017) qui a accepté de le remplacer à ce poste et officié pour la première fois.

La soirée s’est poursuivie par un repas concocté par Philippe Gervasi de l’Auberge du Neuland. Mais comme nous le stipulions au début, à la Confrérie St. Etienne il y a du changement et nous avons encore pu le constater lors de ce repas. En effet, Ludovic Hauller devait être intronisé Jeune Conseiller et Confrère Vigneron, mais n’ayant pu atterrir à temps (de retour de Slovénie) son arrivée à la Confrérie n’eut lieu qu’au moment du diner… qu’a cela ne tienne, il sera intronisé en toute simplicité à son arrivée.

« On a vraiment passé un bon moment », voilà comment les participants ont simplement commenté avoir passé ce premier Chapitre de l’année à la Confrérie Saint-Etienne.