Dans le cadre de nos visites printanières millésimes 2021, nous nous rendons aujourd’hui à Riquewihr. Labellisé « plus beau village de France », Riquewihr petite cité médiévale est « le » passage obligé lors de votre visite en Alsace. Malheureusement la météo très incertaine de cette fin avril ne nous a pas permis de faire un photo reportage du village et une visite du vignoble attenant… pour gommer cette absence nous intégrerons des photos prises lors d’une visite estivale en 2020.

Nous avons rendez-vous en ce début d’après-midi (du 29 avril) au Domaine Dopff au Moulin. Nous avons droit à un accueil privilégié, car en cette période de confinement le domaine n’est pas ouverte au public.

Pour rappel le Domaine Dopff au Moulin est un domaine familial qui exploite environ 70 hectares en propriété, il est aujourd’hui dirigé par Étienne Arnaud Dopff (13ème génération). Le domaine propose une large gamme de vin “tranquille » dont les 7 cépages alsaciens, le domaine revendique également les Grands Crus Schoenenbourg, Vorbourg, Sporen et Brand, mais surtout l’AOC Crémant d’Alsace dont l’arrière grand-père (Gustave-Julien) en est le pionnier et l’inventeur.

Le domaine Dopff au moulin est situé dans le bas du village de Riquewihr, entourant littéralement le rondpoint de l’entrée du village. 

Pour vous donner une idée de ce que représente le domaine, imaginez que vous soyez sur le rondpoint et que vous regardiez en direction du village :

  1. derrière vous se situe un immense bâtiment blanc aux grandes portes rouges, avec marqué vendangeoir Dopff au Moulin, vous l’aurez compris c’est là que se situe la réception de vendange
  2. devant vous à droite se situe dans l’ordre une grande maison blanche qui aujourd’hui accueille l’administration, mais qui est la bâtisse familiale du domaine. Un peu plus en arrière et plus à gauche l’outil de production (mise en bouteille, étiquetage et expédition), en sous sol se situe l’immense cave. Et pour finir encore un peu plus à gauche et jouxtant la route, un grand bâtiment rouge/oranger qui est le caveau de vente et de dégustation destiné à accueillir le public… vous pouvez également déguster les vins du Domaine Dopff au Moulin dans le centre historique du village, dans un caveau situé juste à coté de l’hôtel restaurant du Cerf
  3. devant vous à gauche au bord de la route, le bâtiment dédié uniquement aux crémants du domaine (vieillissement, étiquetage et expédition), du même coté mais un peu plus en retrait se situe les bâtiments accueillants toute la partie agricole du domaine

Vous l’aurez compris le Domaine Dopff au Moulin est une belle entreprise, mais paradoxalement existe et fonctionne sur la base d’une structure familiale « tout le monde se connait au domaine ». En effet l’intégralité du procès d’élaboration d’un vin de qualité (de la terre à votre verre) est maitrisé par la cinquantaine de personnes qui compose l’équipe du domaine. Un savoir faire, une exigence que nous avons la chance de découvrir et de partager aujourd’hui avec vous.

C’est Étienne Arnaud Dopff qui nous accueille et nous convie au laboratoire pour débuter cette découverte du millésime 2020 avec en prime quelques autres vins des millésimes antérieurs. Millésime 2020, qui à ce moment de l’année, se trouve encore en très grande partie en élevage dans leur cuve et pour certains ne seront à la vente que dans quelques années.

Nous descendons jusqu’à la cave de vieillissement, puis arrivé au laboratoire nous sommes accueillis par le maitre des lieux et chef de cave du Domaine Dopff au Moulin… le talentueux oenologue Pascal Batot.

Pour nous mettre en bouche nous débutons cette dégustation avec la dernière pépite (en crémant) du domaine Dopff au Moulin… un Crémant Soléra 12-16. Le principe de cette cuvée est de permettre un assemblage entre les vins d’années successives (ici de 2012 à 2016). Ce crémant est à base de Chardonnay sans sulfite ajouté, élevé en foudre bois et cuve inox durant les trois premières années (puis inox) et non filtré. Ce Crémant Soléra 12-16 a été prélevé en 2018 et le volume prélevé fut remplacé par le millésime 2017. D’un point de vu règlementaire c’est un Crémant Brut Nature, car dégorgé sans ajout de liqueur d’expédition et affichant moins de 3g de sucre résiduel.

Mais ne tardons pas davantage et débutons cette dégustation :

  • Crémant Soléra 12-16 : La robe est brillante et légèrement dorée avec un train de bulles relativement fin et régulièr. Au nez, c’est d’une grande finesse mais expressif, avec des notes de brioche toastée et de fruits jaunes. En bouche c’est ample, la bulle très fine est soyeuse et légèrement saline… il y a de la mâche et une belle longueur, un beau crémant de gastronomie, pour une première c’est top (impatient de déguster le prochain millésime).
  • Pinot Blanc 2020 : un vin quasi exclusivement issu des vignes du domaine. Le nez est fin avec des notes florales. En bouche c’est gras, ample avec une fine acidité (peut-être pas assez marquée) et finissant sur de petits amers, la longueur en bouche reste correcte. Beau Pinot Blanc aromatique de gastronomie pour les moments simples.
  • Muscat 2020 : un cépage toujours compliqué car très lunatique. La robe est jaune clair. Le nez est frais, très muscat, on a envi de croquer dedans avec de légères notes d’épices. En bouche c’est droit, sec, d’une très belle fraicheur, le tout soutenu par une acidité fine qui lui procure une belle longueur… on retrouve en fin de bouche les épices. Un beau Muscat d’apéritif à boire entre copains sur une terrasse.
  • Riesling Europe 2020 : le nez est discret, avec des notes d’agrumes et de légères notes de surmaturation. En bouche c’est croquant, très vif, voire salin avec une souplesse en milieu de bouche. Un Riesling complexe qui accompagnera à merveille les produits simples comme un poisson grillé, mais pourra aussi aller sur des préparations en sauce (mais non crémée).
  • Riesling Propriété 2020 : Le nez est expressif, flatteur, très Riesling, avec une minéralité marquée. En bouche c’est une explosion, c’est large, citronné, minéral, très salivant, avec de petits amers en fin de bouche et d’une longueur… juste top ! Très très beau Riesling, rien ne manque tout est là, idéal pour sublimer les produits de la mer.
  • Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2020 : Un Riesling élevé sur lies totales, la robe est déjà très belle d’un beau jaune doré. Le premier nez est un peu austère, mais disparait après aération, c’est ensuite des notes florales et une légère pointe de citron qui prend le dessus. La bouche est ample, très complexe, légèrement poivrée, avec une acidité fine, de petits amers qui prennent le dessus et une belle longueur. On est typiquement sur un vin en devenir et qui ne s’est pas encore stabilisé… à regouter.
  • Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2020 : Un Riesling élevé sur lies fines et soutiré. Par rapport au vin précédent, on a un vin plus ouvert mais avec un peu moins de longueur et un caractère plus mou
  • Pinot Gris 2020 : Un vin d’une robe jaune clair avec des reflets argentés. Le nez est expressif sur des notes de fleurs blanches et légèrement boisé (fumé). En bouche, c’est ample, sec, droit avec de petits amers en fin de bouche. Un Pinot Gris de gastronomie simple et efficace.
  • Pinot Gris Propriété 2020 : Nez tout en subtilité et en finesse avec des notes de fleurs blanches, boisé (fumé) et légèrement moka. La bouche est ample, très expressive sur les épices (légèrement poivrée) et des notes de fruits jaunes miellés. Un très beau Pinot Gris avec 13g de sucre résiduel, qui accompagnera à merveille par exemple un poulet de Bresse à la crème et aux morilles.
  • Pinot Gris Grand Cru Schoenenbourg 2020 : Nez puissant, sur des notes de fumée, poivrées et d’abricots sec… le nez laisse transparaitre une certaine chaleur (alcool). La bouche est ample, chaude, sur des notes de fruits jaunes compotés… c’est intense et salivant. Un vin qui doit encore se stabiliser, se structurer.
  • Pinot Gris Grand Cru Brand 2020 : Le nez est discret voire fermé, mais après aération on découvre quelques notes de fumée et une pointe de minéralité. En bouche c’est très ample, souple (+ou- 40g de sucre résiduel) sur les fruits jaunes matures (coing, abricot). Un beau vin en devenir, mais qu’il faut oublier en cave… pour 5 à 10 ans minimum.
  • Gewurztraminer Propriété 2020 : Très belle robe jaune dorée. Nez très Gewurztraminer, adolescent turbulent qui part dans tous les sens avec des notes typiques (roses, litchi, ananas, épices, etc…). La bouche est souple, avec une fine acidité, sur les épices et de petits amers en fin de bouche. Beau Gewurztraminer de gastronomie à la sucrosité contenue (10g), qui doit encore se canaliser mais qui se mariera très bien avec un canard laqué ou/et une aumônières au Munster.
  • Gewurztraminer Grand Cru Brand 2020 : Superbe robe jaune dorée intense. Le nez est fin et d’une élégance rare pour un Gewurztraminer avec des notes exotiques, florales et finement épicés. En bouche c’est fin et subtil, gras et légèrement corsé avec une acidité à peine perceptible mais suffisante pour accompagner les amers jusque’à la fin de bouche. Un bébé ce Gewurztraminer, mais une vraie pépite en devenir… très gros coup de coeur.
  • Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2020 : Le nez est puissant et expressif… très Gewurztraminer. Contrairement au vin précédent, en bouche on ne joue pas du tout dans la même catégorie. Nous avons à faire ici à un Gewurztraminer large, fort, puissant sur les épices miellés. Un Gewurztraminer pour accompagner une soirée à deux au coin du feu ou à oublier quelques années pour que le sucre se fonde un peu.
  • Vin Orange 2019 : un Gewurztraminer de macération (3 mois), égrappé, sans sulfite ajouté. Le nez est déstabilisant, sur des notes de ratafias épicé. En bouche c’est salivant, il y a de la mâche, les amers prennent un peu le dessus, c’est sec (aucun sucre résiduel),  avec des notes de rose et de coriandre. Une belle découverte, un ovni dans la gamme, que nous ne manquerons pas de vous présenter plus amplement très prochainement.
  • Pinot Noir Riquewihr 2020 : un Pinot Noir travaillé en cordon de royat, égrappé à 100%, sans sulfite ajouté et élevage en foudre. La robe est d’un rouge très profond et intense. Le nez est sur les fruits rouges frais. La bouche est soyeuse, avec des tannins déjà très bien fondus, un vin très digeste… top !
  • Chardonnay 2018 : un vin qui est en bouteille mais pas encore à la vente. Nez fermé, sur de légères notes briochés et florales. En bouche l’attaque est souple, c’est sec, avec une belle tension et une acidité fine. Un vin atypique dans la gamme, mais un beau vin de gastronomie, ce qui peu paraitre surprenant en bouche (par rapport au nez) c’est qu’on retrouve les marqueurs du Riesling.

Ceux qui connaissent le Domaine Dopff au Moulin remarqueront que nous n’avons pas dégusté toute la gamme, ce n’est pas faux, mais nous n’avons pas mis par écrit l’intégralité des vins dégustés lors de notre visite (il en manque 4/5). Mais il fallait bien trouver une excuse pour retourner au domaine afin de renouveler cette très belle expérience.

Mais maintenant c’est à vous de faire votre expérience, en visitant un domaine familial qui ne cesse année après année d’augmenter son niveau d’excellence et chose très importante qui innove et ose de nouvelles choses… belle découverte à vous !

Nous remercions vivement Étienne Arnaud Dopff et Pascal Batot pour cette très belle après-midi passée ensemble.