C’est samedi dernier (le 3 février) à FestiVitas que s’est déroulé le concours national d’amateurs de vins Wine Master organisé par Rachel et Frédéric Voné du Cercle Divin.

Cette troisième édition avait pour particularité d’être exclusivement dédiée aux femmes.

Rachel et Frédéric Voné nous présente Wine Master 2018

Le concours a débuté à 10h30 par l’accueil des candidates, la majorité des 5 personnes présentes viennent de la région mulhousienne. Toutes sont des passionnées de vins et participent à ce concours pour voir où en sont leurs connaissances et se confronter aux regards de professionnels. Mais elles ont toutes un point commun, elles ne savent pas encore à quelle sauce elles vont être mangées.

Les présentations faites, suivent les explications du concours et le déroulement de la journée. Puis c’est le départ pour la salle où elles auront leurs deux premières épreuves.

La première étape s’est déroulée à huis clos avec deux épreuves, une dégustation sensorielle à l’aveugle et par écrit, puis un questionnaire à choix multiples sur la culture générale vinique.

Pour que l’épreuve soit la plus réaliste possible, la sommelière Julia Scavo (présidente de jury ) a également fait la dégustation au même titre que n’importe quelle concurrente.

Le vin dégusté était un Gewurztraminer Grand Cru Sporen millésime 2015 de la maison Dopff Au moulin, une exclusivité pour le Wine Master puisque le vin n’était pas encore disponible à la vente.

Petite anecdote, Julia Scavo a hésité sur le cépage et a proposé un Muscat.

Il est midi, la première phase du concours est finie, les concurrentes peuvent repartir, rendez-vous est donné à 14h00 au podium du cook show pour les résultats.

A 14 heures au cook show, toutes les inscrites sont assises face au podium et sont impatientes d’entendre le résultat pour connaître les trois finalistes. Fréderic Voné, après une explication de la méthode de correction et de ce qui était attendu, annonce les numéros des trois finalistes…

Une fois les résultats annoncés, deux des finalistes sont emmenées à l’écart pour être isolées et ne pas être perturbées ou influencées ; elles seront appelées au fur et à mesure du sens inverse de leur résultat… le premier à l’écrit fait l’épreuve publique en dernier.

A l’issu des corrections les trois finalistes sont :

– Cécile Lecomte

– Armelle Braichet

– Caroline Naegellen

Les finalistes ont passé la deuxième étape du concours sur le podium du coock show face au public. Cette étape s’est également déroulée en deux épreuves ; la première consistait à avoir les bons gestes et les bons termes pour le débouchage et la dégustation (en 7 minutes) d’un Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepfflé millésime 2015 de la maison Bestheim.

La seconde épreuve consistait en une analyse sensorielle de deux vins, trouver le meilleur accord entre deux bouchées préparées par Frédéric Scheurer (finaliste de Master Chef 2013) et d’argumenter son choix (en huit minutes).

Le tout sous le regard attentif d’un jury 100% féminin constitué de Julia Scavo, présidente de jury (gagnante du Master of port et finaliste du meilleur sommelier d’Europe), de Rachel Voné, co-organisatrice du concours (sommelière conseil) et de Anaïs De Vita (sommelière conseil).

Pour l’accord mets et vins, les finalistes ont eu le choix entre un Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepfflé et un Gewurztraminer Grand Cru Furstentum, les deux du millésime 2015 et de la maison Bestheim.

La première à passer est Cécile Lecomte

La deuxième est Armelle Braichet

La dernière est Caroline Naegellen

Avant de divulguer les résultats, Julia Scavo et Frédéric Voné ont expliqué que les finalistes ont été placées dans les conditions du concours de sommellerie ; malgré le stress les finalistes étaient de très haut niveau.

Puis Fréderic Voné prend la parole pour remercier toutes les participantes, toute l’équipe du Cercle Divin, le salon FestiVitas, les sponsors et c’est enfin la libération avec l’annonce des résultats par Julia Scavo et la victoire de Caroline Naegellen.

Les deux premières finalistes sont amies et avaient participé aux précédentes éditions. Suite à la première édition, elles avaient fait le constat de leurs lacunes en matière de culture vinique et ont acheté des livres pour les combler et être mieux préparées pour la seconde édition. Pour cette dernière édition, elles se sont préparées ensemble en se posant des questions et en dégustant des vins encore la veille du concours. Elles se sont préparées comme des professionnelles et le travail a été récompensé.

Une image qui restera, c’est Julia Scavo qui prend les finaliste en aparté à la fin du concours pour analyser et parfaire leur parcours. C’est quelque chose de très rare dans les concours et qui devrait être fait systématiquement, comment évoluer quand on ne sait pas où sont nos points faibles et nos erreurs ? Julia Scavo dans cet exercice est là pour juger mais aussi pour expliquer, un exercice que les finaliste ont pleinement apprécié…. Bravo !

La gagnante a remporté un week-end à la Chenaudière et la possibilité de participer à des dégustations avec des professionnels du vin.

Cette troisième édition 100% féminine, n’a pas trouvé le succès qu’elle méritait (seulement cinq inscrites). Pourtant le concours prend de l’envergure, de la bouteille et gomme les petits défauts qui étaient apparus lors des deux précédentes éditions. Cette édition 100% féminine est peut-être aussi victime de l’image trop masculine que distille (à tort) le milieu du vin. Mais ne boudons pas notre plaisir de voir ces trois femmes souriantes et heureuses d’être là, une image qui nous l’espérons se renouvellera pour les prochaines éditions mixtes et ouvertes au niveau régional.

Alors préparez-vous pour l’année prochaine et devenez le ou la Wine Master 2019.

Wine Master- le concours

Cercle Divin

Toutes les photos du reportage ICI