Depuis notre travail en commun sur le Grand Cru Winzenberg, j’ai rencontré assez souvent Céline Metz et ses vins, notamment à l’occasion des journées « Double rendez-vous des saveurs » ou lors d’une session A.O.C. délocalisée à Blienschwiller en 2019.

Mais la succession des mesures limitant les visites et les déplacements, qui se sont enchainées depuis les printemps 2020, a considérablement réduit le nombre de mes sorties en Alsace et m’a tenu éloigné de certains vignerons que j’avais envie de suivre de plus près…autant dire que cette petite sortie au domaine Hubert Metz initiée par l’ami François tombait à pic !

Hoppla, c’est parti !

Avec cette météo de fin d’automne qui sévit depuis des jours, Céline et Jean-Michel nous invitent à nous mettre à l’abri dans leur cave à foudres pour présenter leur domaine à mes deux accompagnateurs avant de commencer notre session de dégustation avec des crémants et des pinots noirs.

Début de dégustation dans la cave…

…avec un joli crémant blanc pour bien commencer !

  • Crémant Brut : aromatique intense et séduisante, jus bien consistant mais équilibre très frais avec une bulle d’une grande finesse, finale très salivante. (60% pinot blanc + 30% pinot auxerrois + 10% riesling – dosage : 0 g)
  • Crémant Brut Rosé : expression fruitée très charmeuse au nez, bouche suave avec une mousse crémeuse, finale désaltérante. (100% pinot noir – dosage : 4 g/l)

Ces crémants qui ont bénéficié d’un long élevage sur lattes – plus de 2 ans pour le blanc et 4 ans pour le rosé – sont remarquables de finesse et de gourmandise : leurs jus fruités bien mûrs et la qualité de leur bulle en font d’excellents compagnons de table qu’on pourra déboucher dès l’apéritif mais qui pourront aussi servis pour accompagner un repas…car les possibilités d’accords gastronomiques avec des crémants de cet acabit sont nombreuses et encore largement inexplorées.

  • Pinot Noir Réserve de la Dîme 2018 : nez bien ouvert sur les fruits rouges frais, jus gourmand et sapide en bouche, finale vive et gouleyante. (élevage : foudre)
  • Pinot Noir Vieilles Vignes 2018 : nez assez discret, bouche droite et concentrée, finale puissante mis un peu austère. (élevage : foudre)
  • Pinot Noir Barriques 2018 : olfaction agréable avec des notes de cerise mûre sur un fond lacté/fumé assez sensible, bouche ronde avec un joli volume et des tanins velouté, finale digeste avec un long sillage sur les herbes de garrigue (romarin, thym). (élevage : 18 en barriques, 1 fût neuf sur 5)

Placée entre une cuvée « Réserve de la Dîme » d’une parfaite gourmandise et une cuvée « Barriques » de très belle facture, la cuvée « Vieilles Vignes » m’a semblé un peu sur la retenue avec un profil austère que je ne lui connaissais pas…une « bouderie » passagère probablement !

En tous cas, si vous doutez encore de la capacité des vignerons alsaciens à faire de beaux vins rouges, allez faire un tour chez Céline !

Bon, en temps normal on aurait bien apprécié de rester dans la fraîcheur d’une cave vigneronne – c’est l’été quand même ! – mais là je dois dire que nous avons été soulagés d’entendre Céline nous proposer de poursuivre notre dégustation…comme quoi il ne faut pas parler de « réchauffement climatique » mais bien de « dérèglement climatique » !

Le bas du coteau du Winzenberg sous la pluie…on est mieux de ce côté de la fenêtre !

  • Sylvaner S 2017 : nez agréable sur l’herbe sèche et le miel, bouche ample avec un joli gras, finale vive et saline.
  • Klevner Réserve de la Dîme 2017 : nez très élégant, notes de noisette grillée sur un fond floral discret, bouche souple et suave, finale sapide et bien glissante.
  • Pinot blanc Pierre de Lune 2017 : nez ouvert et expressif, notes de fruits blancs, de résine et d’épices, bouche assez concentrée, bien construite, finale puissante avec une salinité sensible et un beau retour épicé.

La série de blancs commence par un joli trio avec un sylvaner S 2017 que nous avons eu la chance de déguster in-situ lors de notre session AOC chez Céline Metz et qui possède toutes les qualités pour suivre la trace du remarquable 2015 (un vin qui a « sauvé » pas mal de soirées lors du premier confinement), un klevner 2017 sociable et « polyvalent » à souhait et une cuvée « Pierre de Lune » 2017 qui conjugue avec élégance la générosité d’un pinot alsacien et la finesse d’un élevage à la bourguignonne.

  • Riesling Réserve de la Dîme 2018 : nez frais et ouvert sur le citron vert et le cône de houblon, bouche puissante avec une belle richesse, une acidité mûre et une présence saline sensible, finale étirée et bien fraîche.
  • Riesling Vieilles Vignes 2017 : nez plus évolué avec des notes florales et miellées, bouche ample, jus concentré structuré par une acidité solide et bien centrée, amers nobles et nuances minérales en finale.

A côté d’une cuvée « Réserve de la Dîme » 2018 qui comme à son d’habitude, nous a séduit par sa gourmandise et sa buvabilité, le riesling « Vieilles Vignes » 2017 qui commence à dessiner son profil minéral, aura encore besoin d’un peu de temps pour atteindre sa forme optimale.

  • Riesling Grand Cru Winzenberg 2016 : nez élégant et très complexe, notes de zestes d’agrumes sur un fond minéral très présent (silex, fumée), silhouette longiligne, équilibre bien droit, finale étirée et profondément saline.
  • Riesling Grand Cru Winzenberg 2017 : nez très discret mais avec une palette dont on peut deviner la grande complexité, bouche volumineuse avec un jus bien consistant tenu par une colonne acide/saline très puissante, finale longue et salivante, stimulée par un léger grip tannique.

Ces deux rieslings nés sur le Grand Cru de Blienschwiller révèlent des profils assez différents avec un 2016 svelte et virevoltant et un 2017 plus musculeux mais très solidement charpenté mais leurs finales marquées par de profondes empreintes minérales témoignent de leur origine commune…le Winzenberg laisse parler les millésimes mais son terroir garde le dernier mot.

La doublette de rieslings Grand Cru avec le 2016 à gauche et le 2017 à droite

  • Muscat Réserve de la Dîme 2017 : nez floral très intense (fleur de sureau), bouche légère et gouleyante, finale très relevée par une délicate amertume.
  • Pinot Gris Réserve de la Dîme 2017 : nez discret, bouche très élégante avec une matière assez gourmande mais un équilibre parfaitement sec, finale fraîche et digeste avec un sillage légèrement fumé.

A côté d’un muscat très expressif mais un peu austère en bouche (à mon goût), le pinot gris remarquable de pureté et de buvabilité m’a vraiment séduit…c’est un vin complet et accessible avec un potentiel gastronomique très polyvalent. MIAM !

  • Gewurztraminer Réserve de la Dîme 2019 : aromatique intense et très agréable, bouche élancée, acidité mûre et bien centrée, finale longue et salivante avec un beau sillage épicé.
  • Gewurztraminer Breitstein 2016 : nez discret et bien complexe, bouche magnifique avec un jus riche équilibré par une puissante salinité, finale très digeste avec un beau sillage sur les épices douces.

Avec sa petite douzaine de grammes de sucres résiduels la cuvée « Réserve de la Dîme » est une petite friandise parfaitement équilibrée qui pourra être servie dès l’apéritif ou pour accompagner quelques préparations exotiques pas trop pimentées alors que le gewurztraminer du « Breitstein » marqué autant par son millésime (plutôt frais) que par son terroir exposé au nord, révèle d’ores et déjà un caractère de grand vin de gastronomie.

  • Pinot Gris Grand Cru Winzenberg 2017 : nez complexe et flatteur avec des notes de citron mûr et de céréales torréfiées, bouche très opulente mais équilibre bien tonique, finale très saline avec une persistance délicatement fumée.
  • Gewurztraminer Grand Cru Winzenberg 2017 : aromatique florale délicate, matière riche et concentrée en bouche, équilibre très digeste, finale intense avec un long sillage sur le bâton de réglisse et le poivre noir.

Si les pentes granitiques du Winzenberg sont considérées à juste titre comme des alliées naturelles du riesling, ces deux superbes bouteilles nous rappellent que ce terroir granitique peut également engendrer de grands vins avec d’autres cépages nobles comme ce pinot gris et ce gewurztraminer pleins d’énergie et parfaitement équilibrés. Double MIAM !

  • Riesling Vendanges Tardives-Cuvée Saint Hubert 2015 : nez très fringuant sur les agrumes mûrs, bouche très gourmande avec une matière longiligne étirée par une ligne acide centrée et bien filante, finale très digeste avec un long sillage citronné et mentholé.

J’aime beaucoup les cuvées moelleuses réalisées avec ce cépage et ce n’est pas ce riesling très exubérant mais d’une belle buvabilité qui va me faire changer d’avis.

  • Gewurztraminer Grand Cru Winzenberg-SGN 2007 : aromatique séduisante et complexe sur l’abricot confit et les céréales torréfiées, bouche puissante et bien construite avec un jus concentré et une charpente solide, finale longue et digeste.

Grâce aux effets conjugués du terroir et d’une garde conséquente, les 145 grammes de SR de cette cuvée de SGN se sont parfaitement intégrés pour nous régaler avec un jus magnifique qui allie une grande générosité et une sapidité impeccable. MIAM !

Cette nouvelle visite au domaine Hubert Metz a tenu toutes ses promesses : Céline et Jean-Michel continuent leur chemin en faisant progresser régulièrement le niveau qualitatif de leur belle gamme de vins.

On a bien bossé…une fois de plus !

Les cuvées « Réserve de la Dîme » qui ne cessent de gagner en précision et en finesse font partie des meilleurs rapports Q/P de notre vignoble avec comme coups de cœur du jour un pinot noir gorgé de fruit et un pinot gris superbe d’élégance et de buvabilité.

La série de cuvées nées sur des lieux-dits ou issues de parcelles de vieilles vignes, compte un bon nombre de pépites viniques comme le sylvaner S 2017, le gewurztraminer Breitstein 2016 et toutes les bouteilles issues du Winzenberg avec notamment un pinot gris 2017 et un gewurztraminer 2017 de toute beauté.

Mille mercis à Céline Metz pour son accueil toujours aussi chaleureux et son envie de partager sa passion pour les beaux terroirs de Blienschwiller.

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur le site Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=