PORTES OUVERTES AU DOMAINE MURE – Edition 2022

Après 2 années de césure forcée, je vais enfin pouvoir reprendre cette bonne habitude qui consiste à faire ma dernière sortie œnophile alsacienne au domaine Muré, cette grande famille vigneronne de Rouffach qui a pris la bonne habitude d’organiser sa journée « Portes Ouvertes » en pleine période de marché de Noël…une bonne occasion de fuir ces grands rassemblements touristiques pour se retrouver entre amateurs de bons vins autour de quelques jolis flacons élaborés par la famille Muré

Hoppla c’est parti !

Conformément à leur habitude la famille Muré et l’équipe du domaine nous proposent un programme très alléchant avec la visite de la cave, la découverte des nouvelles cuvées, la dégustation de quelques bouteilles issues de millésimes plus anciens et quelques ateliers gourmands toujours bienvenus.

Midi approche et les visiteurs se pressent dans la cave du domaine…

La famille Muré est à pied d’œuvre avec Véronique à l’accueil des clients et Thomas qui gère le service des vins sans oublier René qui s’occupe de la visite des caves (et que je n’ai pas eu le plaisir de croiser cette fois-ci)

Comme on s’approche tout doucement de l’heure du déjeuner, nous décidons de commencer par tester les accords fromages et vins proposés par la famille Quesnot (Fromagerie Saint Nicolas à Colmar) et la famille Muré…une expérience toujours très intéressante qui nous fait explorer des horizons gustatifs souvent très originaux.

La famille Quesnot fidèle au poste avec Aurélien qui présente ses fromages et Jacky qui sert les vins en nous expliquant les différents accords avec ses fromages.

Prêt pour la dégustation !

Accord 1 : Crémant d’Alsace Grand Millésime 2016 et Chaource : un crémant magnifique avec une bulle très fine, un équilibre parfait entre le gras du chardonnay et la vivacité du riesling et une aromatique fruitée et crayeuse qui résonne à l’unisson avec le fromage…un accord tout en élégance et en délicatesse.

Accord 2 : Riesling Steinstück 2020 et Bûche fraîche de chèvre de la Ferme du Bergenbach : un riesling ciselé et minéral qui répond parfaitement au côté crémeux du fromage…un accord basé sur le contraste qui fonctionne à merveille.

Accord 3 : Pinot Gris Clos Saint Landelin 2018 et Villa Truffo (fromage fermier de Hollande à la truffe) : un pinot gris généreux et digeste qui tient tête sans fléchir aux puissantes fragrances truffées du fromage…un accord très « classieux » que j’ai bien apprécié, même si je n’aime pas trop le goût de la truffe.

Accord 4 : Pinot Noir Côte de Rouffach 2019 et Gorgonzola Dolce Crème : un pinot noir tout en expressivité et en gouleyance dont le côté fruité a été mis en valeur par ce fromage crémeux venu d’Italie…un accord vraiment inattendu pour quelqu’un comme moi qui ne boit que rarement du rouge avec du fromage mais au bout du compte c’est un vrai bonheur pour les papilles.

Accord 5 : Gewurztraminer Vorbourg V.T. 2018 et Munster fermier de la famille Claudepierre : une V.T. qui exhale de belles notes fruitées et qui développe un jus onctueux et sapide, un munster d’une grand finesse aromatique (si, si, ça existe !) et un superbe accord régional pour finir !

Après avoir savouré ces beaux accords vins/fromages nous poursuivons notre visite avec la dégustation des pinots noirs.

  • Pinot Noir Côte de Rouffach 2019 : nez agréablement fruité soutenu par de fines nuances boisées, matière juteuse et bien gourmande, finale fraîche et sapide…un pinot noir déjà très accessible et qui a fait merveille sur le Gorgonzola de la maison Quesnot. (terroir : calcaire – élevage : barriques)
  • Pinot Noir V 2020 : expression aromatique discrète mais d’une complexité prometteuse, bouche dense et compacte structurée par une trame tannique veloutée, finale soutenue et bien tonique…une cuvée « V » très prometteuse qui a eu besoin de se réchauffer dans le verre pour commencer à s’exprimer. (terroir : argilo-calcaire sur grès – élevage : barriques)
  • Pinot Noir Clos Saint Landelin 2020 : expression aromatique proche de celle de la cuvée « V », bouche plus concentrée avec une grande finesse tannique et une présence minérale plus affirmée en finale…un grand rouge de garde qui aura besoin de 5 à 6 années de garde pour donner toute la mesure de son potentiel. (terroir : argilo-calcaire sur grès – élevage : barriques)

Cela fait très longtemps que je considère les pinots noirs du domaine Muré comme faisant partie des plus beaux vins rouges alsaciens et ce ne sont pas ces 3 très jolies cuvées qui vont me faire changer d’avis… autant dire que j’ai été très déçu d’apprendre que le terroir du Vorbourg n’a pas été retenu pour produire des pinots noirs Grand Cru !

La suite du parcours nous mène à la table où on parle « minéralité »

  • Sylvaner Steinstuck 2020 : nez pur avec une aromatique discrète mais très séduisante, bouche droite avec une belle salinité, finale longue et sapide…un sylvaner né sur une vieille vigne (60 ans) avec un caractère très gastronomique. (terroir : calcaire, très caillouteux)
  • Riesling Steinstuck 2020 : nez ouvert et charmeur, notes de fruits blancs, de citron vert et de craie, bouche droite et sapide, finale vive et appétante…un riesling issu d’une vigne plus jeune (15 ans) qui exprime le cépage avec vivacité et gourmandise. (terroir : calcaire, très caillouteux)
  • Riesling Zinnkoepflé 2018 : nez frais et complexe, notes de citron mûr et d’épices sur un fond végétal discret, bouche riche et suave, finale tonique avec un beau sillage exotique et empyreumatique…un riesling tout en délicatesse et en gourmandise. (terroir : calcaire coquiller)
  • Riesling Clos Saint Landelin 2019 : nez pur et discret, palette complexe sur les agrumes, les fleurs blanches et la pierre, bouche longiligne, très élégante avec une fine présence tannique, finale bien salivante avec une longue persistance minérale…un riesling du déjà bien imprégné par ce grand terroir alsacien. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Riesling Clos Saint Landelin 2021 : nez pur et suave, bouche dense et solidement construite, finale tonique avec une longue persistance citronnée et épicée…un riesling dégusté en primeur, plein de belles promesses.

Avec ces deux très beaux vins nés sur les calcaires du Steinstuck et ces rieslings Grand Cru d’une grande pureté, les Muré confirment leur science du terroir qui leur permet de créer de grands vins de lieu capables de bien se tenir à table ou de vieillir avec bonheur durant de longues années en cave.

On poursuit avec les « 4 nuances de pinot gris »

  • Pinot Gris Côte de Rouffach 2019 : nez discret avec des notes de fruits jaunes frais sur un fond floral délicat, bouche élancée avec un joli gras, équilibre sec, finale salivante avec un sillage sur la pierre à fusil relevée par de fines nuances fumées. (terroir : calcaire)
  • Pinot Gris Lutzeltal 2018 : nez ouvert et charmeur avec des notes de fruits jaunes bien mûrs, bouche juteuse et concentrée structurée par une belle salinité, finale suave et digeste. (terroir : calcaro-gréseux)
  • Pinot Gris Clos Saint Landelin 2018 : nez très agréable avec des notes de pêche bien mûre et de sous-bois sur un fond fumé/minéral discret, bouche généreuse et solidement construite, finale bien tonique avec un long sillage épicé et fumé. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Pinot Gris Clos Saint Landelin 2010 : nez complexe et charmeur avec des notes de fruits blancs bien mûrs (coing, poire, pomme golden) sur un fond miellé, bouche très caressante avec un jus riche et suave équilibré par une acidité fondue, finale très sapide avec un beau sillage minéral et fumé. (terroir : argilo-calcaire sur grès)

S’il y en a encore qui pensent que le pinot gris ne produit pas de vins intéressants en Alsace, il faut vraiment qu’ils aillent goûter ce que les Muré arrivent à produire avec ce cépage : de la cuvée Côte de Rouffach 2019 toute en élégance, à la cuvée du Clos Saint Landelin 2018, pleine d’énergie en passant par une cuvée Lutzeltal 2018 gourmande à souhait mais d’une belle buvabilité, on ne trouve que de très beaux vins de gastronomie, taillés pour bien se tenir dans le temps comme nous le rappelle ce magnifique Clos Saint Landelin 2010 servi en magnums.

Un petit encas pour se refaire le palais avant de poursuivre notre parcours gustatif…et un bel accord avec un pinot noir Côte de Rouffach.

Après un petit encas alsacien, nous partons pour la table « Envie d’exotisme »…un thème qui tombe à point nommé au moment du dessert

  • Gewurztraminer Orchidées Sauvages 2020 : nez expressif avec une palette florale très agréable sur la rose fraîche et la menthe poivrée, bouche riche et gourmande, finale digeste avec un long retour épicé. (terroir : marno-calcaire)
  • Sylvaner Clos Saint Landelin-Cuvée Oscar 2020 : nez charmeur sur les fruits blancs mûrs soutenu par de discrètes nuances minérales, bouche puissante avec un jus généreux équilibré par une belle présence saline, finale longue, riche et sapide. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Gewurztraminer Clos Saint Landelin 2019 : nez très complexe avec des notes de fruits exotiques, de guimauve et d’épices douces, bouche puissante avec une matière opulente et bien charpentée, finale très digeste avec une belle persistance épicée. (terroir : argilo-calcaire sur grès)

Le voyage vers des saveurs exotiques est organisé autour de 3 bouteilles avec 2 gewurztraminers très expressifs mais très digestes – même la cuvée de Grand Cru 2019 déjà bien en place – et un superbe sylvaner 2020, riche et suave (40 g de SR), une cuvée qui magnifie ce cépage et dont l’édition 2018 a accompagné avec bonheur un foie gras mi-cuit « maison » lors de nos fêtes de fin d’année.

Pour terminer tout en douceur cette jolie dégustation décidons de regoûter, juste pour le plaisir la cubée de gewurztraminer servie avec le munster :

  • Gewurztraminer Vorbourg V.T. 2018 : nez ouvert et flatteur avec des notes de litchis et d’épices douces, bouche riche et volumineuse, équilibre bien moelleux mais sans lourdeur, finale longue et digeste avec un beau sillage épicé et exotique. (terroir : argilo-calcaire sur grès)

« J’ai toujours autant de plaisir à commencer l’hiver en passant ces jolis instants de gourmandise au domaine Muré : pour moi, c’est l’une des plus belles « Journée portes Ouvertes » du vignoble alsacien…tout simplement ! » (auto-citation de ma conclusion de décembre 2018, toujours d’actualité).

Malgré une pause forcée de deux ans la famille Muré et son équipe ont très vite retrouvé leurs marques pour organiser de façon impeccable cette grande rencontre avec leurs clients en leur proposant un joli voyage gourmand entre ateliers de dégustation thématiques autour des vins du domaine et ateliers gastronomiques à la découverte de quelques accords mets/vins toujours très intéressants.

Pour ce qui est de la qualité générale des vins du domaine, il n’y a pas eu de surprise : la tradition d’excellence qui caractérise la production vinique de la famille Muré depuis de longues années est tout à fait respectée…et la dégustation des vins présentés aujourd’hui n’ayant laissé entendre aucune fausse note, je vais simplement me contenter d’attribuer un coup de cœur enthousiaste à cette famille vigneronne qui fait honneur à la viticulture alsacienne.

Mille mercis à l’équipe du domaine Muré pour l’organisation de cette journée.

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son site Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=