Il régnait mercredi dernier une drôle d’ambiance dans le vignoble scherwillerois. En effet, on trouve beaucoup de voitures garées ici et là et dans un parking improvisé. Les gens se promenaient dans les vignes en toute décontraction, des tentes se montent et des engins agricoles arrivent de toute part ; mais que pouvait-il bien se passer en cette matinée ensoleillée mais fraîche ?

Comme vous l’aurez compris, c’est le traditionnel Concours Régional de Taille de la Vigne qui était en train de se mettre en place pour sa 40ème édition. Ce concours était organisé par la Chambre d’Agriculture d’Alsace avec la collaboration du Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace et l’Etablissement d’enseignement et formation agricole (Les Sillons de Haute Alsace). Rendez-vous était donné pour les 86 inscrits regroupant des professionnels du vignoble du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, des jeunes en formation Bac pro, BTS Option Viticulture-Oenologie du Lycée et du CFA Agricole de Rouffach et des salariés agricoles en formation taille de la vigne (FAFSEA).

Avant que les candidats se lancent dans l’épreuve, les organisateurs expliquent ce qu’ils attendent comme prestation. La taille attendue doit s’adapter au style du viticulteur, la taille poussard était admise à condition qu’elle soit adaptée à la parcelle et que le candidat puisse l’expliquer. Au final ils seront 81 candidats (dont 20 femmes) à se positionner dans les vignes après avoir tiré au hasard leurs rangs. Pour cette première épreuve, les candidats devaient tailler des rangs d’Auxerrois ; cette mise en bouche permettra d’obtenir le précieux diplôme et surtout pour les 18 meilleurs de concourir pour la finale de l’après-midi. Pour ce faire l’épreuve est scindée en deux parties.

Une épreuve pratique de 20 minutes qui est notée sur trois critères :

  • le choix du bois avec une note maximale de 40 et une minimum de 25 pour obtenir le diplôme
  • la charge avec une note maximale de 30 et une minimum de 20 pour obtenir le diplôme
  • la propreté avec une note maximale de 20 et une minimum de 12 pour obtenir le diplôme.

Sachant que des points supplémentaires pouvaient être obtenus grâce à la vitesse, avec une moyenne de 19 pieds taillés le matin, beaucoup ont obtenu des points en plus.

Après avoir noté 10 pieds au hasard, chaque candidat passe une épreuve orale devant le jury pour valider ou non les acquis et savoirs de la taille.

Pour cette 40ème édition les organisateurs avaient fait les choses en grand. En dehors du concours, les candidats pouvaient passer de stands en cabanons pour assister ici et là à des démonstrations de curetage avec Guillaume Arnold et l’IFV, de la prévention aux troubles musculo-squelettiques proposée par les Caisses d’Assurance Accidents Agricoles, du matériel et machines agricoles, la MSA et les très nombreuses discussions à la buvette.

Christine Klein, Jérôme Attard et l’équipe organisatrice relevaient au fur et à mesure les notes des candidats afin d’annoncer les résultats en milieu de journée. Cette édition 2019 verra 19 candidats diplômés et donc les 18 premiers participeront à la finale de l’après-midi. Particularité de cette 40ème édition, il y avait deux concours l’après-midi, la finale des 18 meilleurs du matin et une « Super Finale » qui verrait s’affronter tous les anciens vainqueurs de l’épreuve depuis 1980. Pour cette « Super Finale » ce ne sont pas moins d’une douzaine de candidats qui se sont retrouvés.

Pour les deux finales, seule la dextérité et la vitesse étaient notées, on se rend vite compte qu’on a affaire aux meilleurs… la taille est beaucoup plus rapide, avec une moyenne de 28 pieds taillés. Une fois l’épreuve terminée, c’est au tour du jury d’entrer en action et l’attente commence jusqu’au soir pour obtenir les résultats.

La remise des prix a eu lieu à 18h30 à la salle des fêtes de Scherwiller en présence des officiels pour la remise des prix. A cette occasion, André Roth nous rappelle la génèse du Concours Régional de Taille de la Vigne, « l’agriculture en général avait ses concours, mais pas la viticulture ». C’est en partant de ce constat qu’il décida de lancer en 1980 le tout premier concours de taille. Pour cette première il y avait 56 candidats. Mais c’est en 1982 que le concours acquière ses lettres de noblesses et permet de diplômer les plus méritants. Au début le concours avait toujours lieu au Lycée Agricole de Rouffach. Ce n’est qu’en 1990 que le concours connut sa première délocalisation à Marlenheim et en 1997 fut institué l’alternance entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin avec, à chaque fois, une forte implication des syndicats viticoles locaux et du CIVA. Cette première alsacienne est aujourd’hui reconnue et même reproduite dans l’hexagone, puisque quasiment toutes les autres régions viticoles ont leur concours de taille.

Après ce rappel, c’est enfin la délivrance pour les candidats et c’est Jost William du CFA qui remporte la finale avec un score de 90,83 points. Il est à noter que les quatre suivants n’étaient séparés que de 3 points (87,33 – 84,5)… autant le dire une finale de haut niveau.

William est un perfectionniste dans l’âme, issu d’une famille de vignerons de Dorlisheim, il participait à son troisième concours de taille. L’année dernière il avait fini deuxième et nous avouait que, quoi qu’il arrive, sa volonté était d’être premier. Ce jeune homme de 20 ans (en juillet) suit un cursus CAP/BAC à Rouffach avec la volonté de reprendre le flambeau du domaine familial, tout en se perfectionnant dans la région en alternance. Après « avoir connu la pluie il y a 2 ans, le froid l’année dernière, je gagne sous le soleil », mais cette victoire n’est pas le fait du hasard, il a travaillé dur et pris beaucoup de conseils auprès des vainqueurs précédents et surtout comme il le dit si bien « avec Jean-Marc (Bentzinger), j’avais déjà un super prof ».

Pour la « Super Finale » c’est Bentzinger Jean-Marc qui la remporte avec un score de 89,83 points, une « Super Finale » qui fut rude pour le jury. En effet les candidats étaient si proches que dans les 5 premiers, il y eut deux fois deux ex aequo, à la deuxième place avec 88,17 points et la quatrième place avec 85 points.

Bentzinger Jean-Marc est formateur et chef de culture au Domaine de l’Ecole ; pendant ce concours il avait la double casquette, candidat et juré. Comme l’a justement rappelé Didier Petermann (Président du CIVA) « Jean-Marc a formé un grand nombre de vignerons alsaciens et tous ont toujours reconnu sa pédagogie et sa disponibilité ». Nous rajouterons qu’en gagnant cette « Super Finale » c’est un Grand Monsieur du vignoble alsacien qui est mis sur le devant de la scène… lui qui est d’habitude si réservé.

Jean-Marc Bentzinger nous confiait qu’il n’était vraiment pas sûr de lui et qu’il avait longuement hésité avant de s’inscrire, mais comme il le dit si bien « Il n’y a pas d’âge pour bien tailler »… la preuve !