La « Grande Tablée » des DiVINes d’Alsace

Après trois années de pause forcée, les Divines nous ont donné rendez-vous dans les espaces professionnels du domaine Pfister à Dahlenheim pour célébrer le dixième anniversaire de la création de leur association.

Comme toujours le programme des réjouissances est très alléchant et en tant que « fan » de la première heure, il était absolument inconcevable que je rate cette nouvelle occasion de partager quelques instants de convivialité et de gourmandise avec nos dames du vin.

Hoppla, c’est parti !

L’entrée du domaine Pfister investi par les diVINes d’Alsace

Le comité d’accueil qui distribue des carnets de dégustation, des verres…

…et le pass pour participer au déjeuner.

Aude et Mélanie en grande discussion pour régler les derniers détails de l’organisation

La première phase de cette journée est consacrée à la dégustation de vins avec 6 ateliers thématiques : « Les bulles », « Le millésime 2011 : année de création des diVINes d’Alsace », « Le pinot noir : nos terroirs aiment le rouge », « La diversité des grands crus alsaciens », « Le printemps des muscats » et « Les vins de macération ».

Avec une offre vinique considérable et une ambiance « salon » qui ne se prête pas forcément à une prise de notes détaillées, je ne vais pas pouvoir partager avec vous des analyses détaillées sur les vins que j’ai dégustés mais je vous livre quand même quelques petits commentaires sur les cuvées qui m’ont fait belle impression aujourd’hui.

L’atelier « Bulles » est installé à l’extérieur pour accueillir les visiteurs…

…avec une très belle collection de quilles.

  • Crémant Breit-Extra Brut– Domaine Pfister : une aromatique séduisante, une bouche fraîche avec une mousse crémeuse et une finale digeste…un crémant qui confirme sa belle prestation réalisée lors de la soirée AOC de janvier.
  • Crémant Blanc de Noirs-Extra Brut – Domaine F. Schmitt : un nez discret et raffiné, une bouche ample avec un équilibre assez droit, une bulle énergique et une finale bien salivante…un crémant fait pour la table, un travail bien maîtrisé comme toujours lorsque l’ami Frédéric est à la manœuvre.
  • Crémant Blanc de Noirs-Brut – Domaine V. Hertz : une belle complexité aromatique et un jus généreusement dosé stimulé par une bulle assez vive, une finale suave et sapide…un crémant séduisant et convivial, idéal pour enchanter un apéritif festif.
  • Crémant Brut Rosé – Domaine Dopf au Moulin : un fruité charmeur au nez, une bouche longiligne avec une effervescence assez marquée et un équilibre bien sec, finale droite et appétante…un bulle rosée très gastronomique produite par le domaine qui a initié la culture du crémant en Alsace.

Les autres ateliers viniques se trouvent dans le bel espace de convivialité du domaine Pfister

L’atelier « Le printemps des muscats »

…avec 10 cuvées à déguster.

  • Muscat 2021 – Domaine Ginglinger-Fix : un nez floral très expressif, une bouche pleine et bien sapide, une finale digeste avec un sillage acidulé très rafraichissant…un muscat léger et gourmand qui se boit avec une grande facilité.
  • Muscat 2019 – Domaine Griss : un nez assez discret avec des notes de fleurs de sureau sur un fond légèrement mentholé, une bouche très aérienne avec une finale gouleyante à souhait…un muscat plaisir comme le précédent avec cette pointe mentholée qui marque un début d’évolution mais que j’adore.
  • Muscat Les Marnes Vertes 2020 – Domaine Loew : un fruité pur au nez, une bouche plus profonde et une finale salivante où on sent une belle présence minérale…un muscat de terroir taillé pour la garde et la gastronomie.
  • Muscat Grand Cru Mambourg  2020 – Domaine Schoech : un nez riche et complexe, une bouche concentrée et une finale très digeste…encore un grand muscat de terroir prêt à défier le temps.
  • Muscat Grand Cru Brand 2019 – Domaine Hurst : une aromatique très complexe, un jus consistant et solidement charpenté en bouche, une finale très sapide…un muscat d’une puissance étonnante mais qui se livre à la dégustation avec une belle spontanéité.

L’atelier « La diversité des Grands Crus alsaciens »…

…avec 12 cuvées à déguster

  • Riesling Grand Cru Muenchberg 2018 – Domaine Sohler : un nez très fringant sur la groseille blanche et la pierre à fusil, une bouche droite et profondément minérale…un riesling qui porte déjà la signature de son terroir mais qui aura encore besoin de temps pour s’exprimer pleinement.
  • Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2016 – Domaine Dopf au Moulin : un nez ouvert et charmeur avec de belles nuances exotiques, une bouche dense mais assez longiligne, une finale saline et digeste…un riesling généreux et expressif mais d’une belle buvabilité, j’aime beaucoup les Schoenenbourg de cette maison.
  • Riesling Grand Cru Pfingstberg 2019 – Domaine C. Braun : un nez très agréable sur le miel de fleurs et le citron mûr, une bouche toute en élégance avec une salinité intense qui domme beaucoup de digestibilité à la finale…un riesling né sur un très beau terroir, qui s’exprime avec un classicisme de haute tenue.
  • Grand Cru Winzenberg-W 2018 – Domaine H. Metz : un nez complexe et raffiné avec des notes de fruits jaunes et d’agrumes mûrs sur un fond boisé assez sensible, bouche puissante avec un jus dense et un gras flatteur, finale longue et tonique avec un sillage boisé/épicé très prometteur…un assemblage de pinot gris, de riesling et de gewurztraminer pour une interprétation très réussie de ce terroir granitique.
  • Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2018 – Domaine Meyer-Fonné : un nez très flatteur sur la rose fraîche, le litchi et les épices douces, une bouche opulente mais sans lourdeur, une finale suave et digeste…un gewurztraminer expressif et charmeur, une friandise absolue.

Vers midi l’espace dégustation est bien rempli…

…avec la  sommelière Catherine Furstoss toujours là pour défendre les vins d’Alsace.

L’atelier « Vins de macération »…

…avec 6 vins à déguster

  • Rittersberg 2020 – Domaine Beck-Hartweg : un nez très complexe, une bouche charnue structurée par une arête acide bien droite et une maille tannique stimulante, une finale très saline…un assemblage dont j’ai pu mesurer le potentiel gastronomique récemment avec une édition 2018 servie au restaurant Boma à Strasbourg..
  • Klevener de Heiligenstein Amphores 2021 – Domaine Zeyssolff : un nez fin et assez discret avec des notes exotiques et finement épicée, bouche assez généreuse et bien tramée, finale très digeste…un savagnin rose travaillé de façon originale, qui se déguste déjà fort bien dès aujourd’hui.

L’atelier « Spécial millésime 2011 » pour célébrer les 10 années d’existence des « DiVINes d’Alsace ».

  • Riesling Grand Cru Pfingstberg 2011 – Domaine F. Schmitt : un nez frais et séduisant sur le miel de fleurs, bouche bien construite avec une belle tension et une présence saline marquée en finale…un riesling d’une jeunesse éclatante, la réussite d’un grand vigneron qui sait parfaitement valoriser ce terroir d’Orschwihr.
  • Riesling Grand Cru Steingrubler 2011 – Domaine Stentz-Buecher : un nez floral d’une grande élégance, une bouche assez généreuse avec un jus bien consistant structuré par une belle présence minérale…un riesling tout en suavité mais avec un corps solidement construit, un vin en place pour de longues années encore.
  • Riesling Grand Cru Engelberg 2011 – Domaine Pfister : un nez discret et bien complexe avec des notes de fleurs blanches et d’herbes à tisane, bouche assez ample avec un équilibre bien droit, finale digeste avec un long sillage crayeux…un riesling expressif et structuré par une belle minéralité calcaire, toute la classe de l’Engelberg en bouteille.
  • Riesling Breitenberg 2011 – Domaine L. Boesch : un nez très élégant avec une belle palette florale et épicée, une bouche encore assez puissante avec une belle salinité et une finale acidulée, très digeste…un très beau riesling qui met en valeur un terroir gréseux très qualitatif de la Vallée Noble.

L’atelier « Nos terroirs aiment le rouge »…

…avec 11 cuvées de pinot noir à déguster

  • Pinot Noir Réserve 2020 – Domaine Meyer-Fonné : un nez ouvert et flatteur avec des notes fruitées soutenues par une légère touche fumée, une bouche pleine et charnue, une finale sapide et gourmande…un pinot noir ouvert et flatteur, typique de ce millésime qui a vu naître de très belles cuvées de rouge en Alsace.
  • Pinot Noir Le Baiser de Chloé 2019 – Domaine H. Metz : un nez assez discret mais d’une complexité prometteuse, une bouche riche et juteuse structurée avec des tanins bien soyeux, une finale longue et tonique…un pinot noir tout en puissance et en élégance pour la jeune « héritière » du domaine n’a pas eu besoin d’attendre trop longtemps pour avoir une cuvée à son nom 
  • Pinot Noir V 2018 – Domaine Muré : un nez fruité très raffiné, une bouche svelte et gourmande, une finale tonique et délicatement épicée…une valeur sûre qui ne déçoit jamais, un grand pinot noir né sur un terroir qui aurait mérité d’être classé.
  • Pinot Noir Cuvée Matéo 2017 – Domaine P. Sohler : un nez fruité et finement boisé, une bouche très gourmande, une finale fraîche et gouleyante…un pinot noir un peu plus évolué mais d’une fringance tout à fait réjouissante.

Il est 13 heures et les portes de la grande cave du domaine Pfister s’ouvrent sur une longue table joliment décorée et les DiVINes invitent les 90 convives à s’installer pour partager un superbe déjeuner.

La grande tablée des DiVINes d’Alsace…

…qui occupe toute la longueur des grands espaces professionnels du domaine Pfister.

L’équipe de « Performance Culinaire » est à pied d’œuvre…

…et les convives ont pris place…la fête peut commencer !

Le programme des réjouissances gourmandes.

Débouchage des flacons avec un contrôle qualité très strict des vins.

Les bouteilles et les magnums pour accompagner diVINement notre déjeuner

Des plats succulents accompagnés par une sélection et des vins de toute beauté servis par des DiVINes aux petits soins…que demander de mieux pour terminer cette matinée gourmande !

Salade de quinoa et de légumineuses au cumin

Houmous et taboulé libanais et caviar d’algues

Tartare de truite des source du Heimbach aux amandes et à l’huile d’argan

Mélanie avec un magnum de riesling de l’Engelberg

Carré de porc gascon de la ferme Huchot, pluma de cochon ibérique au pinot noir et jardinière de mini-légumes

Les fromages de la ferme-auberge du Schnepfenried

Véronique avec un magnum du Clos Saint Landelin

Quelques bouchées sucrées pour finir en douceur.

Une fois encore ces diVINes alsaciennes ont réussi à mettre en commun leur créativité et leur énergie pour organiser un évènement festif autour des vins d’Alsace.

Après quelques années de pause forcée, les diVINes ont pu célébrer comme il se doit le dixième anniversaire de la création de leur association en nous proposant une très belle dégustation de vins d’Alsace et un banquet vraiment exceptionnel.

En tant que fan de la première heure de ces « dames du vin » – mon premier article sur les DiVINes remonte à 2012…déjà !!! – je me sens toujours aussi chanceux de pouvoir participer à ces évènements qui nous permettent de vivre de grands moments de convivialité et de gourmandise… mille mercis les filles pour ces instants diVINs !

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son site Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=