PETIT SALON D’HIVER AU DOMAINE WANTZ A MITTELBERGHEIM

Mittelbergheim en décembre 2021

Pour oublier une météo de fin d’année souvent assez triste, il faut aller se promener sur la route des vins d’Alsace où on trouvera toujours un domaine viticole qui propose une petite manifestation conviviale pour nous permettre de retrouver un peu de bonne humeur…et en ce premier week-end de décembre c’était à Mittelbergheim au domaine Wantz qu’il fallait s’arrêter pour profiter d’une rencontre gourmande organisée par Stéphane Wantz et son équipe.

Hoppla, c’est parti !

L’entrée du domaine Wantz…

…et l’entrée du caveau de dégustation…

…avec son grand espace de vente.

Le chai du domaine Wantz aménagé pour accueillir les visiteurs du jour.

Des huîtres, une soupe à la châtaigne et des saucisses paysannes pour se restaurer sur place…

…et plein de petites spécialités gourmandes à emporter.

Pour diversifier l’offre vinique de ce petit salon de Noël, Stéphane Wantz a invité des vignerons venus d’autres régions : Fabien et Alexandra Mure du domaine Pascal Mure à Volnay et Anne et Philippe Cluzel du domaine de La Tour à Beaucaire.

Le stand du domaine Mure avec sa belle gamme de crus bourguignons proposés à des prix encore assez sages.

Le stand du domaine de La Tour avec des vins IGP Gard ou IGP Pays d’Oc, travaillés en BIO et offrant de beaux rapports Q/P.

Après avoir dégusté quelques vins proposés par les domaines invités, je vais pouvoir me consacrer à la production de Stéphane Wantz, un vigneron dont j’avais envie de découvrir les vins depuis quelques temps.

Héritier d’une famille vigneronne dont les origines remontent au XVI° siècle, Stéphane Wantz exploite actuellement un patrimoine de 11 hectares de vignes plantées sur les coteaux autour du village de Mittelbergheim.

Les vignes sont cultivées en viticulture biologique (certification AB pour le millésime 2020) et le travail en cave se fait avec un minimum d’interventions et d’intrants. Les vins sont élevés principalement en foudres sauf les muscats et les gewurztraminers qui restent en cuve inox pour préserver leurs expressions aromatiques.

Depuis quelques millésimes, Stéphane Wantz expérimente des formes d’élevage originales dans des fûts en bois d’acacia pour créer ses cuvées « L’Affranchi ».

Le stand du domaine Wantz

Avant de déguster, nous parlons rapidement du millésime actuel : « un millésime difficile mais avec une production correcte malgré une forte pression du mildiou ».

Face à cette situation compliquée, Stéphane Wantz a choisi de vendanger plus tôt pour ne produire que les vins de la gamme traditionnelle qui bénéficieront ainsi de l’assemblage avec les jus issus des meilleures parcelles du domaine…dans ces conditions, je pense que les vins de 2021 du domaine Wantz vont nous réserver quelques belles surprises !

Mais comme « les millésimes antérieurs nous ont permis d’élaborer de très belles cuvées haut de gamme sur le Zotzenberg et les autres lieux-dits qualitatifs de Mittelbergheim », on trouvera toujours les grandes cuvées au tarif du domaine Wantz.

Allez, on goûte !

  • Crémant Brut : aromatique discrète mais d’une belle pureté, jus fruité bien mûr qui laisse une sensation de rondeur en milieu bouche, bulle très fine mais stimulante, finale acidulée et désaltérante.(chardonnay dominant + 30% de pinot noir + riesling – élevage : 18 mois sur lattes – dosage : 6g/l))

Avec son corps assez rond, son aromatique bien suave et sa finale étirée par l’acidité du riesling, ce crémant est un choix idéal pour accompagner des évènements festifs.

  • Alsace Espiègle 2019 : nez floral ouvert et séduisant, bouche légère, presque aérienne, mais bien gourmande, finale tonique et très appétante. (sylvaner + auxerrois + muscat ottonel)

La gamme espiègle du domaine Wantz propose 3 cuvées simples et accessibles (un rosé de pinot noir et deux assemblages de blancs) comme cette petite friandise pleine de charme et d’énergie qui se livre à la dégustation avec une facilité déconcertante. MIAM !

  • Sylvaner M 2019 : nez assez discret mais d’une belle pureté, bouche longiligne, finale fraîche et bien saline. 

Composé à partir de jus provenant de plusieurs parcelles situées autour de Mittelbergheim, ce vin fringant et digeste nous livre une version classique d’un beau sylvaner alsacien.

  • Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2017 : nez raffiné avec des notes d’herbes à tisane et de beurre frais, bouche assez généreuse avec un centre bien suave (6 g de SR), finale acidulée et sapide avec de beaux amers minéraux.

Si on devine aisément les marqueurs du cépage au nez, la présence en bouche révèle clairement l’empreinte de ce beau terroir classé : c’est un vin qui nous fait sentir le sylvaner tout en nous faisant goûter le Zotzenberg.

  • Riesling Les Chênes 2020 : olfaction assez discrète avec des notes de fruits blancs sur un fond floral délicat, bouche svelte et élégante, finale aérienne avec une présence saline bien salivante.

Issu d’un terroir gréseux situé à proximité du Grand Cru Wiebelsberg, ce riesling tout en finesse et en buvabilité semble déjà bien en place et pourra être servi pour accompagner les plats de poisson ou de fruits de mer qui seront sur vos tables en cette fin d’année.

  • Pinot Gris L’Affranchi 2018 : aromatique discrète et complexe, notes fruitées sur un fond balsamique, bouche ample et consistante avec un gras sensible et une acidité fondue qui porte la structure, finale opulente mais bien digeste.

Cette gamme propose des cuvées originales, voire expérimentales, comme ce pinot gris travaillé sans SO2 et élevé durant 4 mois dans un fût de 400 litres en bois d’acacia. C’est un vine ample et généreux qui demandera encore un peu de temps pour exprimer pleinement sa belle complexité aromatique.

  • Pinot Noir L’Affranchi 2020 : nez ouvert et charmeur sur les fruits rouges bien mûrs, bouche juteuse avec une matière concentrée structurée par une trame tannique soyeuse, finale fraîche et digeste avec un retour fruité agréable.

Ce pinot noir qui provient d’une jeune vigne (6 à 8 ans) replantée sur une parcelle riche en argiles, a bénéficié du même procédé d’élaboration que le pinot gris de 2018.

Malgré sa jeunesse, ce joli rouge alsacien se livre à la dégustation avec une vraie gourmandise. MIAM !

Pour commencer, j’aimerai remercier Stéphane Wantz pour l’organisation de ce petit évènement festif qui apporté un peu d’animation sur notre Route des Vins d’Alsace, tout en donnant l’occasion à des amis vignerons venus d’autres régions de nous présenter leur production.

J’ai dégusté sans prise de notes quelques jolis vins auprès des vignerons invités mais j’ai pris le soin de relever leurs adresses puisqu’ils résident dans des régions que je visite régulièrement.

Comme j’étais venu surtout pour découvrir les vins de ce domaine de Mittelbergheim, j’ai passé quelques instants avec Stéphane Wantz tout en dégustant une petite sélection de références au tarif actuel au domaine.

J’ai pu apprécier des vins travaillés avec une grande maîtrise et présentés dans une gamme comportant une série de cuvées classiques de belle facture et quelques cuvées originales très intéressantes et très prometteuses.

Bref, il y a vraiment de quoi se faire plaisir au domaine Wantz !

Mille mercis à toute l’équipe du domaine Wantz pour ces moments de plaisirs gourmands.

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son blog Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=