Les vins natures, une autre façon de boire du vin… d’Alsace

L’émergence des vins natures est une conjonction de plusieurs facteurs, le premier et le plus évident, est l’arrivée d’une nouvelle génération de vignerons (précédée par des visionnaires comme Frick, Meyer, Schueller, etc.) Ensuite l’Alsace est réputée pour être l’un des vignobles les plus vert de France et n’oublions pas que la majorité des vins natures sont issus de raisins cultivés en agriculture biologique ou en biodynamie. Pour finir, le plus important est l’émergence d’une nouvelle clientèle qui souhaite boire entre autre, bon, sain, différent, solidaire, en un mot consommer autrement.

Beaucoup de monde extérieur au vin pense que les vins sans intrants ajoutés (vins natures) sont des vins rustiques avec des défauts. Grave erreur, cela existe comme sur les vins “classiques“, vins natures ne veut pas dire laisser aller. Le vin nature au même titre que les autres vins fait l’objet d’analyses en laboratoire pour surveiller le développement bactérien. Ce qui désoriente souvent le consommateur c’est la couleur et l’absence de filtrations, mais cela s’explique facilement par le fait que le gout du fruit et/ou du terroir est souvent recherché dans cette méthode de vinification et l’envie de ne rien retirer pour pleinement laisser s’exprimer la qualité du raisin.

Comme dans toute production chacun y trouvera son bonheur ou pas, mais n’oublions pas de prendre en considération, que cette production de vins natures est jeune (moins de 10 millésimes pour la majorité) et que ces mêmes producteurs seront sans nul doute les références de demain. 

N’ayant pas été convié à la conférence de presse, VinéoNews Alsace a contacté individuellement chaque organisateur et n’aura au final eu que le retour positif de monsieur Woehrling du salon VertigVineux. Pour les Salons des vins libres et D’Summer Fascht nous ne nous appuyons que sur les infos que les différents vignerons nous ont fournies lors de nos visites sur les différents sites.

Salon des vins libres

Trois salons, trois météo, trois lieux…. était notre lettmotif ce week-end, le premier rendez-vous (samedi 17 juillet) était avec le Salon des vins libres à Mittelbergheim, organisé par l’association “Tiens, goûte-moi ça ! “. Une très belle palette de vignerons français (Cahors, Jura, Auvergne, Bourgogne, etc…), mais aussi italiens, espagnols et  géorgiens… environ une cinquantaine de domaines natures et pas loin de 300 cuvées proposées à la dégustation. L’ensemble répartit sur deux sites, dans la cours et sur la place du restaurant Am Lindeplatzel, et au magnifique espace floral (biotope) d’Isa et Yvon Herzog. Les deux sites étaient distants d’une petite dizaine de minutes à pied, ce qui a permis de voire que le vignoble de Mittelbergheim était relativement exsangue de mildiou (sur ce passage).

L’ouverture, s’est fait sous une météo maussade, mais avec des participants souriants, puis laissant rapidement place au soleil. Grosse affluence dès l’ouverture et ambiance chaleureuse, les organisateurs attendaient pas moins de 2000 visiteurs sur le week-end. Deux coups de cœur : 

  • Le Domaine du Mouton Noir (Roussillon), une production récente et très prometteuse avec entre autre “le mouton noir et rouge“ et “le Born to be Wine“.
  • La distillerie artisanale Spiral (Alsace), une production ciselée où les fruits et l’équilibre sont les maitres mots… BRAVO (on se revoit bientôt).

Egalement sur place de la bière, des food-trucks, tartes flambées, et petites restaurations. Le lendemain (dimanche) une navette était prévue pour faire la jonction avec le salon D’Summer Fascht de Colmar.

Salon VertigVineux

Le salon VertigVineux avait lieu à Ostheim, un salon organisé par l’association VertigVineux par Vertigineuse forte d’une dizaine d’adhérents dont 8 bénévoles. Le salon avait également un but caritatif, puisque chaque entrée payante était aussi un geste solidaire avec l’association Madavin. L’association Madavin est une association de vignerons bio et biodynamistes, très impliqués dans la reforestation du sud-est de Madagascar.

Le salon a connu un très beau succès malgré un changement de date, en effet cette 3ième édition de VertigVineux (sous cette appellation) se tenait les 17 et 18 juillet dernier, une date qui n’est pas habituelle pour ce salon puisque initialement prévu en février et annulé pour cause de pandémie. 

A la base l’organisation avait communiqué sur la présence de 27 vignerons, mais les accidents de la vie et l’absence de vin à la vente pour certains participants ont finalement réduit ce nombre à une vingtaine venus de toute la France : l’Anjou, le Roussillon, le Languedoc, Bordeaux, le Jura, etc… et bien sûr l’Alsace. Il y avait du choix (blanc, rouge, rosé, orange) de quoi avoir une bonne vision de ce qui se fait au niveau métropolitain.

Les organisateurs du salon ont fait le choix de ne prendre que des vignerons certifiés en agriculture biologique (Ecocert) ou en biodynamie (Demeter), il était également demandé aux vignerons les analyses des vins présentés. 

Contrairement aux deux autres salons, celui-ci avait lieu en intérieure (la salle des fêtes d’Ostheim), ce qui est sans nul doute un avantage en février (date initiale), mais devient embêtant en juillet encore plus lorsqu’il fait chaud… comme ce week-end là ! Mais cela n’a pas empêché les visiteurs de déguster les vins présentés dans une ambiance professionnelle, en effet la langue anglo-saxonne était très présente, beaucoup de cavistes, de professionnels étaient présents et il est à noter que si la clientèle locale était légèrement en baisse (peut-être à cause des vacances), les Suisses et Belges étaient très présents. 

Deux coups de cœur : 

  • Le Domaine Loberger (Alsace), qui débute dans la production de vins natures et qu’il faudra suivre pour voire cette prometteuse évolution.
  • Trivel (Anjou), un domaine très, très prometteur, tenu par un couple d’alsacien. Deux cuvées au top le “Chant du Cormier“ en blanc et “Pélude“ en rouge.

L’organisation du salon travaille d’ores et déjà sur la prochaine édition, avec en ligne de mire un cahier des charges pour les vignerons qui leur sera transmis en septembre, une augmentation du nombre d’exposants et une date qui est déjà connue puisque la 4ième édition du salon VertigVineux aura lieu les 26 et 27 février 2022.

D’Summer Fascht

Notre dernière halte avait lieu à Colmar, au salon D’Summer Fascht qui avait lieu les dimanche 18 et lundi 19 juillet au parc du Natala. Le seul salon des trois à être 100% Alsacien, un salon organisé par l’Association des Vins Libres d’Alsace, présentant une trentaine de vignerons (certifiés en agriculture bio ou biodynamie), proposant environ 200 cuvées “estampillées RARES“ (rien à ajouter, rien à enlever).

La météo était juste impeccable, le cadre champêtre du Natala correspondait à merveille avec l’ambiance décontractée et joviale des visiteurs et de leurs hôtes. Cette troisième édition a connu un très gros succès avec pas moins de 1000 visiteurs, dont quasiment 800 pour dimanche… un gros succès qui se termina très tard le dimanche. Heureusement lundi était plus calme et dédié aux professionnels qui dans l’ensemble étaient finalement présents sur les deux jours.

A la différence des autres salons, D’Summer Fascht était divisé en plusieurs ilots et thèmes de dégustations et non par vigneron, l’ensemble baigné par des animations musicales et la possibilité de se restaurer.

Les vins natures ont le vent en poupe et ce gros week-end (du 17 au 19 juillet) de salons l’a prouvé. Des salons très interessants, qui de notre avis, aurait vocation à se multiplier pour encore plus faire connaitre les vins natures et faire changer les mentalités que véhicule ce mode de production. Rappelons que les vins natures, tout comme les autres vins, n’ont pas vocation à plaire à tout le monde. Mais il serait tout de même, parce que différents de la “norme“,  idiot de ne pas les gouter. Les salons ont justement l’avantage de vous faire découvrir un large choix dans lequel il semble juste impossible de ne pas trouver sa madeleine. Alors à l’avenir faites encore plus exploser le nombre de visiteurs et dégustateurs des prochains salons. 

Merci aux organisateurs de ces trois salons pour ce très beau panel de vignerons, d’expériences, de découvertes, de plaisirs… de vins !