Jérôme Tappe, vigneron indépendant à Sigolsheim, est la 4ème génération à faire du vin en bouteilles. Il travaille 8 hectares de vignes répartis sur les communes de Sigolsheim et de Zimmerbach.

Avec l’arrivée d’Aline, son épouse, le domaine développe l’oenotourisme en commençant par l’apéro gourmand et le lancement de la box KITAPPERO 100% Alsace.

L’apéro gourmand débute par une promenade dans les vignes, sur les hauteurs de Sigolsheim, au pied de la nécropole, en un mot dans le grand cru Mambourg. Jérôme explique, de manière très pédagogique, sans trop rentrer dans les détails techniques pour ne pas perdre son auditoire, le travail de la vigne et la géographie du panorama exceptionnel. Quel bonheur que de déguster un Crémant élaboré avec du chardonnay, du pinot blanc et du pinot noir, présentant une bulle fine et onctueuse, accompagné d’une bretzel confectionnée par Patricia d’Aden Bredalas, dans ce décor bucolique et ensoleillé de fin de journée.

Retour à la cave, mais avant d’attaquer les accords, Jérôme explique l’importance des vendanges et le travail de vinification, une partie des convives venait de Normandie ou de la région parisienne.

Pour les mets, le couple a fait le choix de mettre en avant 3 entreprises de la vallée de Kaysersberg dont des jeunes restaurateurs (Hôtel Restaurant Le Valtrivin) qui ont concocté les plats chauds.

Le pré aux colimaçons a préparé un hamburger d’escargots qui humait l’ail et les herbes. Face à l’ail il faut un vin de caractère. Jérôme nous a surpris en servant un Sylvaner 2019 avec un bel équilibre, une acidité mûre, salin et une belle longueur.

Le Riesling Mambourg 2019, aux arômes d’agrumes, avec une attaque en bouche souple suivie d’une acidité de citron vert mûr, les saveurs sont bien distinctes, mais se fonderont avec le temps, se mariait dans son état actuel très bien avec une raviole de truite de la vallée et son fumet car le gras du bouillon effaçait la souplesse du vin et l’acidité fraiche d’agrumes mûrs exhaussait le goût de la truite.

La brochette de volaille et cochon façon « Adobo » (une méthode de cuisson de la cuisine philippine qui implique de mariner de la viande dans du vinaigre, de la sauce de soja et de l’ail doré dans l’huile, et de laisser le tout mijoter dans la marinade),un met relevé, est accompagnée du Pinot Gris 2019, présentant un bel équilibre acide/sucre qui apaise les épices du plat.

La tartine « Tradition des vendanges » est un grand classique du domaine lors des vendanges. C’est du Munster servit avec une confiture de quetsche. Le Gewurztraminer 2019, aux arômes fins et délicats de rose et de litchi, une bouche harmonieuse entre sucre/acide et amertume, s’accordait bien avec la tartine car l’amertume du vin relevait l’onctuosité du fromage et la confiture faisait un lien entre le vin et le fromage.

L’apéro gourmand s’est clôturé par un crumble pomme coing marié au Gewurztraminer 2019 Jardin des Oiseaux, le flacon phare du domaine, surtout depuis que Vogelgarten a été traduit en français. Ce Gewurztraminer a des arômes délicats de fruits mûrs, une attaque souple, une amertume très fine et une finale épicée. Le crumble atténuait le côté souple du vin et le rendait plus frais.

Les accords étaient bien faits. Jérôme nous a expliqué ce qu’il recherche dans ses vins et c’est bien ce qu’on a retrouvé dans chaque flacon, il est cohérent dans son travail de la vigne à la cave et il sait le transmettre.

Nous avons rencontré un couple passionné, passionnant, pédagogue et plein d’humour… Bravo et belle continuation.

Domaine Jérôme Tappe