PORTES OUVERTES AU DOMAINE MURE

Edition 2023

Comme chaque année (ou presque), je vais passer le premier dimanche du mois de décembre à Rouffach pour profiter d’une superbe journée « Portes Ouvertes » organisée au domaine Muré.

Une ambiance conviviale, des ateliers gourmands et surtout une occasion unique de déguster de grands vins d’Alsace…comment résister !

Hoppla c’est parti !

Le Clos Saint Landelin en décembre 2023 et l’entrée du domaine Muré

Avant de commencer notre dégustation, nous partons pour une visite des caves en compagnie d’Alexandre, le responsable vignes et pressoirs du domaine.

Petites présentation des différents terroirs exploités par le domaine Muré avec notamment le Grand Cru Zinnkoepflé (en jaune entre Soultzmatt et Westhalten), le Steinstück (en violet), le Grand Cru Vorbourg (en jaune, avec le Clos Saint Landelin entouré de rouge) et les Côtes de Rouffach (en vert).

Les vins blancs sont élevés dans des foudres ou dans des cuves béton dont l’intérieur est entièrement recouvert d’inox.

Les cuves béton et les foudres sont équipés de systèmes de thermorégulation pour contrôler précisément les températures et d’un système de pales pour remuer les jus.

La cave où sont élevées les cuvées de rouge avec des pièces bourguignonnes et des contenants plus grands (400 à 600 litres)

La chaîne d’embouteillage et d’étiquetage…

…avec une étiqueteuse équipée d’une imprimante pour éditer les étiquettes propres à chaque cuvée.

Bon il est temps de « remonter à la surface » pour profiter des petits plaisirs gourmands proposés par l’équipe du domaine Muré.

La mise en place traditionnelle dans l’espace de stockage du domaine pour accueillir la clientèle…

…et les ateliers de dégustation avec Thomas et Véronique Muré qui présentent leurs vins.

On commence par les cuvées de rouge : 

  • Alsace Pinot Noir Côte de Rouffach 2020 : nez agréablement fruité, bouche élancée avec un jus bien croquant et des tanins très souples, finale fraîche et gouleyante. (terroir : argilo-calcaire – élevage : demi-muid)
  • Alsace Pinot Noir Lutzeltal 2020 : nez discret avec des notes de fruits rouges sur un fond légèrement vanillé, matière charnue et bien gourmande en bouche, finale tonique avec un beau sillage vanillé/épicé. (terroir : calcaire – élevage : demi-muid)
  • Alsace Pinot Noir V 2020 : nez charmeur sur la cerise et les épices douces, bouche puissante et profonde structurée par une belle trame acide/saline, tanins veloutés, finale intense avec une longue persistance fruité et poivrée. (terroir : marno-calcaire – élevage : demi-muid avec 25% de bois neuf)
  • Alsace Pinot Noir V 2022 : expression aromatique déjà bien loquace avec de belles notes fruitée et épicées, bouche concentrée avec un équilibre digeste et des tanins très soyeux. (terroir : marno-calcaire – élevage : demi-muid avec 25% de bois neuf)

Le 2022 prélevé sur fût mais déjà très prometteur

Cela fait très longtemps que je considère les pinots noirs du domaine Muré comme faisant partie des plus beaux vins rouges alsaciens et ce ne sont pas ces 3 très jolies cuvées de 2020 et ce « V » 2022 très prometteur qui vont me faire changer d’avis.

Aux dernières nouvelles, les pinots noirs du Vorbourg sont en passe d’acquérir le statut de Grand Cru d’Alsace…il était temps !

  • Crémant d’Alsace Prestige : nez ouvert et charmeur avec une palette fruitée/florale bien complexe, bouche fraîche et gourmande avec une mousse bien crémeuse, finale très appétante. (terroir : calcaire – assemblage : 25% pinot blanc + 25% auxerrois + 20% pinot gris + 20% riesling + 5% chardonnay + 5% pinot noir)
  • Crémant d’Alsace Rosé : nez très flatteur avec un fruité très expressif, bouche bien tonique avec une mousse assez vive, finale fraîche et salivante. (terroir : calcaire – 100% pinot noir)
  • Crémant d’Alsace Grand Millésime 2016 : nez complexe et raffiné avec des notes d’amande et de beurre frais sur un fond floral délicat, bouche ample et vineuse avec une bulle très fine et une salinité marquée, finale longue avec un sillage sur les fleurs des prés et les herbes aromatiques. (terroir : marno-calcaire – assemblage : 50% riesling ° 50% chardonnay)

Les crémants de la maison Muré bénéficient à juste titre d’une solide réputation mais à chaque nouvelle dégustation je suis impressionné par la constance qualitative de cette gamme de bulles alsacienne : une cuvée « Prestige » toujours aussi séduisante, une cuvée de rosé fruitée et fringante à souhait et une cuvée « Grand Millésime » que je trouve de plus en plus aboutie avec sa belle complexité aromatique, sa matière profonde et sa belle digestibilité. MIAM !

Comme on s’approche tout doucement de l’heure du déjeuner, nous décidons de faire une petite pause gourmande avec les huîtres « Fines de Claires Marennes Oléron » (toujours pas pour moi, hélas…) et les accords fromages et vins proposés par la famille Quesnot (Fromagerie Saint Nicolas à Colmar) et la famille Muré…une expérience toujours très intéressante qui nous fait explorer des horizons gustatifs souvent très originaux.

Les huîtres à déguster avec un sylvaner Steinstück 2020 et Jacky Quesnot toujours prêt lorsqu’il s’agit de parler vin et fromage.

Accord 1

  • Crémant d’Alsace Prestige et Barisien à la truffe : avec son côté vif et fringant, le crémant a réussi à donner la réplique à ce fromage très onctueux mais en finale c’est la puissance aromatique de la truffe qui a gardé la main.

Accord 2

  • Alsace Grand Cru Riesling Clos Saint Landelin 2019 et Cheddar Vintage : cette superbe association cheddar-riesling renforce ma conviction que ce fromage d’Outre-Manche est un partenaire de choix pour un grand nombre de vins.

Le riesling 2018 du Clos Saint Landelin est littéralement magnifié par ce fromage.

Accord 3

  • Alsace Pinot Noir Lutzeltal 2020 et Camembert Gaslonde : le camembert au lait cru, parfaitement affiné est une pure merveille et le pinot noir que j’ai très bien goûté seul il y a quelques minutes, un très joli rouge alsacien…mais je n’ai pas trop apprécié leur association.

J’ai trouvé que le gras et la salinité du fromage durcissaient le vin et je n’ai pas aimé ces arômes « métalliques » qui monopolisaient la finale.

D’ailleurs, j’ai nettement préféré l’association avec le crémant, testée avec la complicité de Jacky Quesnot…un accord plus classique mais très réussi.

Accord 4

  • Alsace Grand Cru Pinot Gris Clos Saint Landelin 2010 et Parmigiano Reggiano « Vacche Rosso » 30 mois : avec ce parmigiano tout en finesse et en complexité aromatique, ce pinot gris du Clos, arrivé à pleine maturité, a réalisé un mariage quasi-parfait dans un univers de douceur d’élégance. MIAMMMM !

Après ce petit intermède gastronomique, nous repartons vers les différents ateliers de dégustation.

  • Alsace Sylvaner Steinstuck 2022 : nez pur avec une aromatique encore très discrète, bouche droite et concentrée avec une belle salinité, finale longue et sapide avec de beaux amers minéraux. (terroir : calcaire coquiller, très caillouteux)
  • Alsace Riesling Côte de Rouffach 2021 : nez très pur avec une aromatique classique sur les agrumes frais et les zestes, bouche bien charnue avec un équilibre très droit, finale fraiche avec un sillage citronné et minéral. (terroir : argilo-calcaire)
  • Alsace Grand Cru Riesling Clos Saint Landelin 2019 : expression aromatique très racée avec des notes camphrées et pierreuses, bouche puissante avec une chair consistante structurée par une acidité mûre et large et stimulée par une petite accroche tannique, finale longue et sapide avec de belles rémanences minérales. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Grand Cru Riesling Zinnkoepflé 2018 : nez ouvert qui s’exprime sur un registre exotique et légèrement épicé, bouche riche et puissante tenue par une acidité fondue et une profonde salinité, finale assez intense avec une belle persistance grillée/épicée. (terroir : calcaro-gréseux)
  • Alsace Pinot Gris Côte de Rouffach 2019 : nez très discret avec de belles notes de fruits jaunes frais, bouche ample avec du gras soutenue par une salinité marquée, finale sapide avec une belle persistance fumée. (terroir : argilo-calcaire)
  • Alsace Riesling Steinstuck 2022 : nez expressif et complexe avec de belles notes fruitée relevées par des nuances végétales très raffinées, bouche fraiche et juteuse avec un développement aromatique sur les agrumes frais, finale droite et soutenue par une longue salinité. (terroir : calcaire coquiller, très caillouteux)
  • Alsace Muscat Steinstuck 2022 : nez intense et flatteur avec des notes de fleurs (sureau, rose) et de raisin frais, bouche vive et légère, finale longue et droite avec des amers délicats qui rappellent le pamplemousse. (terroir : calcaire coquiller, très caillouteux)

Avec cette longue série sans aucune fausse note, les Muré confirment leur science du terroir qui leur permet de créer ces grands vins de lieu profondément imprégnés par leur terroir et capables de bien se tenir à table ou de vieillir avec bonheur durant de longues années en cave…de l’expérience, de la compétence et de la passion en bouteille !

  • Alsace Grand Cru Pinot Gris Clos Saint Landelin 2018 : nez suave et très complexe avec des notes de fruits jaunes relevées par de fines nuances fumées et minérales, bouche généreuse avec un toucher très soyeux et un équilibre parfaitement digeste, finale bien salivante avec une persistance sur la pierre à fusil et un fumé délicat. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Sylvaner Clos Saint Landelin-Cuvée Oscar 2021 : nez riche et complexe avec des notes d’amande, de pêche blanche et d’épices, bouche opulente avec un équilibre très gourmand, finale longue et sapide. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Sylvaner Clos Saint Landelin-Cuvée Oscar 2010 : nez complexe et très évolutif, bouche bien construite avec une attaque tonique, un centre suave et légèrement moelleux appuyé sur une acidité très large, finale longue et puissamment saline. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Grand Cru Pinot Gris Clos Saint Landelin 2010 : nez complexe et raffiné avec des notes fruitées, fumées et épicées, bouche ample et concentrée avec un équilibre riche mais très digeste, finale qui laisse persister un beau sillage sur les fruits blancs, la baie de genièvre et un léger fumé. (terroir : argilo-calcaire sur grès)

Ce quatuor qui nous permet de déguster deux cuvées moelleuses sur des millésimes différents, nous montre comment ce sylvaner et ce pinot gris issus du Clos Saint Landelin évoluent dans le temps : après une période de jeunesse marquée par la suavité et la gourmandise, ces vins forcent l’admiration par la complexité de leurs expressions aromatiques et l’élégance de leurs présences en bouche.

La superbe cuvée de pinot gris 2010 du Clos est servie en magnum.

  • Alsace Grand Cru Gewurztraminer Clos Saint Landelin 2019 : nez très expressif sur les agrumes confits et les épices douces, bouche puissante avec une chair gourmande et bien dodue, finale douche et sapide avec une belle longueur épicée. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Grand Cru Gewurztraminer Vorbourg V.T. 2018 : nez charmeur qui développe de beaux arômes exotiques (litchi, fruit de la passion), bouche riche avec un équilibre très opulent, finale agréable avec une belle persistance florale et fruitée. (terroir : marno-calcaire)
  • Alsace Grand Cru Muscat Clos Saint Landelin V.T. 2018 : nez riche et flatteur avec de belles notes exotiques et florales (rose, sureau, muguet), bouche riche et bien souple, finale très digeste avec de longues rémanences florales. (terroir : argilo-calcaire sur grès)
  • Alsace Grand Cru Riesling Clos Saint Landelin S.G.N. 2020 : nez expressif et très complexe avec des notes d’agrumes mûrs, d’épices douces et de vanille, bouche juteuse et gourmande tramée par une puissante salinité, finale digeste avec un retour aromatique fruité et épice d’une longueur exceptionnelle. (terroir : argilo-calcaire sur grès)

Le dernier atelier nous emmène dans un voyage vers un monde de douceur et de sérénité avec deux V.T. de gewurztraminer exubérantes et charmeuses à souhait, une V.T. de muscat du Clos qui nous offre un joli récital floral et une magnifique S.G.N. de riesling, complexe et opulente mais d’une parfaite buvabilité…un quatuor magistral pour un dernier récital plein d’éclat et de gourmandise.

Pour compléter cette journée le domaine Muré propose aux visiteurs d’assister à une conférence très intéressante sur « L’histoire et l’avenir du vin rouge d’Alsace » animée par Caroline Claude-Bronner, guide-conférencière en Alsace.

Caroline Claude-Bronner qui nous raconte la longue histoire du vin rouge dans le vignoble alsacien.

Cette année encore la famille Muré et son équipe se sont mobilisés pour nous offrir cette occasion unique de découvrir une grande partie de leur production vinique et de profiter de quelques ateliers gastronomiques qui nous ont permis de tester de jolis accords mets/vins.

J’ai également pu refaire une visite complète des installations professionnelles de ce grand domaine avec notamment des cuvages et un chai aux dimensions impressionnantes, des volumes et du matériel indispensables pour presser, vinifier, élever et conditionner tous les vins produits sur la soixantaine d’hectares de vignes exploitées par la famille Muré (30 hectares en propriété et l’équivalent de 30 hectares en achat de raisin).

La gamme de vins très conséquente présentée aujourd’hui par le domaine Muré révèle une homogénéité qualitative tout à fait remarquable : des vins bien en place avec des expressions nettes et pures, des équilibres très aboutis en bouche avec des signatures minérales bien lisibles…chapeau les artistes !

Bref, j’ai toujours autant de plaisir à commencer l’hiver en passant ces jolis instants de gourmandise au domaine Muré…merci et bravo à tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de cette journée « Portes Ouvertes ».

Un dernier coup d’œil sur le Clos Saint Landelin et l’entrée de la Vallée Noble perdue dans les brumes de décembre.

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son blog Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=