Avec ses beaux terroirs classés – le Pfersigberg et l’Eichberg – et ces coteaux hautement qualitatifs qui les entourent, Eguisheim bénéficie depuis longtemps d’une réputation tout à fait justifiée pour ses grands vins blancs.

Ceci dit, ça fait quelques années que goûte des pinots noirs produits par certains vignerons de ce village et à chaque nouvelle dégustation je suis conquis par la prestance de ces vins qui associent force et souplesse pour révéler une élégance que je retrouve habituellement dans les grandes cuvées de la Côte d’Or.

J’ai donc sollicité quelques vignerons réputés d’Exa pour m’aider à mettre en lumière ces grands rouges qui, à mon avis, ne sont pas encore reconnus à leur juste valeur.

Après consultation de mes notes de dégustation et suivant les conseils avisés de quelques amis vignerons, j’ai établi une liste de 8 domaines à visiter :

  • domaine Mann – Vignoble des 3 Terres
  • domaine Albert Hertz
  • domaine Hebinger
  • domaine Ginglinger
  • domaine Emile Beyer
  • domaine Paul Ginglinger
  • domaine Paul Gaschy
  • domaine Zinck

Pour mener à bien cette enquête vineuse, j’ai prévu 2 journées sur place et 2 rendez-vous par demi-journée avec un protocole de visite très rigoureux qui demandera notamment à chaque vigneron de ne pas présenter plus de 4 vins…une contrainte qui va probablement être difficile à respecter pour eux comme pour moi mais on verra bien !

Hoppla, c’est parti

Eguisheim au début du printemps 2021…mais où sont les touristes !

Domaine Zinck

Je vais franchir la ligne d’arrivé de mon circuit œnophile consacré aux grands pinots noirs d’Eguisheim en compagnie de Philippe Zinck, un vigneron dont j’ai déjà pu déguster quelques vins et que j’ai appris à connaître un peu mieux lors d’une sympathique soirée organisée la veille par Valérie et Christian Beyer.

Ceci dit, comme rien ne remplace une visite au domaine pour comprendre et apprécier le travail d’un vigneron, j’ai été content de pouvoir programmer cette rencontre avec Philippe Zinck…même si, comme pour les deux autres rendez-vous de cette matinée, nous allons être obligés de nous dépêcher un peu.

Après une solide formation viti-viticole et une expérience de 6 mois dans le vignoble australien, Philippe Zinck décide de revenir dans le domaine familial en 1997 pour succéder à son père à l’âge de 22 ans.

Avec des parcelles situées sur les bans d’Eguisheim et de Gueberschwihr, il dispose aujourd’hui d’un patrimoine de 14 hectares de vignes qu’il cultive selon les principes de la biodynamie. 

En mettant en œuvres des pratiques qui associent tradition et modernité, Philippe Zinck cherche avant tout à produire des vins qui respectent leur terroir et expriment leur identité avec une grande pureté.

L’entrée du caveau du domaine Zinck

Philippe Zinck commercialise actuellement 18 références classées dans 4 gammes :

  • la gamme Portrait  propose des vins qui expriment la fraîcheur et le fruité des cépages alsaciens,
  • la gamme Terroir propose des vins marqués par le lieu qui les a vus naître,
  • la gamme Grand Cru  propose des vins issus des terroirs classés du Pfersigberg, de l’Eichberg et du Goldert,
  • la gamme Crémant propose deux cuvées (un brut et un brut rosé)…et bientôt une troisième.

La présentation très élégante de sa gamme de vin.

Allez, on attaque notre sujet : 

Les pinots noirs du domaine, comment c’est fait ?

  • Culture : biologique (certifié Ecocert) et conversion vers la biodynamie depuis 2018 (certification Demeter pour le millésime 2021)
  • Vendanges : manuelles en essayant de préserver au maximum l’intégrité des raisins.
  • Egrappage : 100% – Philippe Zinck estime que « la vendange entière n’est pas nécessaire pour l’équilibre des jus car le terroir leur apporte une fraîcheur naturelle »
  • Macérations : 15 jours avec aucune intervention durant les 4 premiers jours puis des pigeages doux quotidiens.
  • Fermentations : sans levurage avec des températures qui montent naturellement à 28-30°.
  • Elevage : 10 mois en pièces bourguignonnes de 2 à 4 ans (tonnellerie Seguin-Moreau et Damy) pour la cuvée Terroir. La cuvée Portrait est élevée principalement en cuve inox. Elle est complétée par une petite partie du volume passé sous bois.

Le chai des cuvées « Terroir » et « Grand Cru » du domaine Zinck : des foudres neufs pour les blancs, des pièces bourguignonnes pour les chardonnays et pinots noirs destinés à l’élaboration d’un crémant haut de gamme qui va passer 5 années sur lattes et pour les pinots noirs qui vont faire la grande cuvée de rouge.

  • Le Pinot Noir Portrait est issu d’une parcelle de vignes située à Gueberschwihr sur le lieu-dit Diebswinkel.
  • Le Pinot Noir Terroir Grand E est issu d’une parcelle de 21-22 ares plantée sur le lieu-dit Langsehl inclus dans le Grand Cru Eichberg.

« C’est une parcelle argilo-calcaire placée dans la partie haute de l’Eichberg à 330 mètres…son sol riche en argiles la rend peu sensible à la sécheresse et son climat frais et venté permet une maturation lente des pinots noirs »

Le rendement moyen de cette parcelle est d’environ 40 hl/ha.

Au travail !

Pour me donner une petite idée du style de vin qu’il recherche – et pour respecter mon timing très contraignant – Philippe me propose une petite verticale sur sa grande cuvée de pinot noir.

  • Pinot Noir Terroir Grand E 2019 : aromatique complexe et raffinée, notes lactées et cacaotées sur un fond de torréfaction très discret à l’ouverture puis apparition progressive de beaux arômes floraux (pivoine, rose fanée), bouche puissante et sapide, grain tannique velouté, finale fraîche avec un beau sillage fruité et minéral. 
  • Pinot Noir Terroir Grand E 2018 : fruité ouvert et très charmeur au nez (petits fruits rouges frais), bouche voluptueuse, structure souple mais belle profondeur, tanins poudrés et caressants, finale tonique et longuement aromatique.
  • Pinot Noir Terroir Grand E 2017 : nez très discret, fruité délicat et nuances minérales sensibles (graphite, terre humide), bouche puissante avec un jus consistant tenu par une maille acide/tannique solide mais bien mûre, finale salivante avec une salinité marquée et un sillage minéral persistant.

Avec des équilibres très précis entre richesse, acidité et tannicité, ces 3 vins m’ont permis de terminer cette étude de la plus belle manière qui soit en confirmant une fois encore que l’Eichberg est un très grand terroir pour le pinot noir.

Ceci dit, les vins de Philippe Zinck échappent un peu au style très « chambollien » que j’ai remarqué notamment chez les Ginglinger, pour nous proposer une interprétation de ce terroir qui me ferait penser à certaines cuvées de Nuits Saint Georges…mais en tous cas on reste dans un très haut niveau qualitatif.

Entre un 2019 encore un peu marqué par son élevage mais disposant d’un potentiel impressionnant et un 2017 qui affirme déjà son caractère de vin de garde et de gastronomie, le 2018 qui est la cuvée la plus facile d’accès en ce moment, nous a offert à un bel instant de plaisir gustatif. MIAM !

La triplette magique du domaine Zinck.

Vigneron exigeant et perfectionniste, Philippe Zinck s’est construit une solide réputation dans les milieux œnophiles grâce à un travail précis et efficace dans ses vignes et en cave. A force de tirer des leçons d’une expérience de près d’un quart de siècle, il a défini peu à peu son idée de grand vin qu’il interprète en produisant une série de cuvées de très belle facture.

Avec leur style élégant et racé ses pinots noirs Terroir Grand E traduisent parfaitement cette ambition qui le fait progresser d’année en année car comme il le dit lui-même : « quand j’ai commencé à travailler au domaine, je n’aurai jamais pensé être capable de produire des vins rouges de ce niveau »…une remarque qui montre que Philippe Zinck commence à mesurer le potentiel de ces grands terroirs d’Eguisheim, capables de générer des vins rouges exceptionnels.

Voilà une conclusion toute trouvée pour cette petite contribution destinée à mettre en lumière ces vignerons d’Eguisheim qui nous régalent avec ces pinots noirs qui méritent leur place dans la cave de chaque amateur de grands vins…il est temps que cela se sache !!!

Mille mercis à Philippe pour son accueil et désolé de ne pas avoir eu plus de temps à lui consacrer…mais je compte bien me rattraper prochainement.

Le Domaine Zinck

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur le site Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=