C’est le samedi 13 janvier dernier que le Château de Kientzheim a accueilli sa première séance de débouchage/rebouchage de vieux millésimes de l’année. En effet c’est à l’invitation de Christian Beyer (Major 2017) que l’association des DiVINes était présente dans l’oenothèque de la Confrérie Saint-Etienne pour cette première.

Pour ceux qui ne savent pas encore qui sont les DiVINes, une petite séance de rattrapage s’impose.

Les DiVINes d’Alsace c’est une association de femmes de la vigne et du vin créée il y à 8 ans. L’association compte actuellement pas moins de 70 membres, ce ne sont pas que des viticultrices ou des femmes de vignerons. Le profil est très large,  évidement elles doivent être issues de la filière viticole (vigneronne, commerciale, communication, chercheuse, etc…), mais le seul point sur lequel l’association ne transige pas c’est « …des femmes motivées et qui souhaitent s’engager pour apporter leur aide à la promotion et au succès des vins d’Alsace. ».

Mais laissons la parole à sa présidente Véronique Muré (Domaine Muré).

La séance débuta par les mots de bienvenue de Pascal Schultz et Christian Beyer, puis la  quinzaine de DiVINes présentes attaquèrent le débouchage des millésimes 1982 et 1983. Puis s’en suivi la dégustation et le choix d’écarter des vins présentant des défauts ou de reboucher des vins parfaitement conservés.

Cette séance de rebouchage était une première pour beaucoup d’entre elles, comme nous l’explique Estelle Geiller (Domaine Armand Hurst).

Preuve que la confrérie St Etienne n’est pas qu’un « vieux machin » rétrograde, c’est la jeunesse qui s’investi de plus en plus au sein du château et surtout de sa féminisation à ses plus haut niveaux, la preuve avec l’investiture en mars de Martine Becker (Domaine Jean Becker) Grand Maitre 2018 et Céline Stentz (Domaine Stentz-Buecher) futur Major 2019.  Toutes deux sont des DiVINes, ce qui prouve encore un peu plus le dynamisme de cette association dont le leitmotiv est passionnée et motivée.

Mais Céline Stentz nous en parlera encore mieux…

Au final c’est pas moins d’une vingtaine de personnes qui s’activent sous la houlette de  Christian Beyer et c’est quasiment 300 bouteilles « certifiées conforme » qui retrouvent l’oenothèque. Cette joyeuse organisation s’active pour prolonger avec beaucoup de soin et d’efficacité la vie de vieux flacons qui ne manqueront pas d’émerveiller les générations futurs et amateurs de vins d’Alsace…. bravo les DiVINes

La Confrérie Saint Etienne 

Les DiVINes

Toutes les photos du reportage ICI