Le trio royal nous a convié, un samedi matin au domaine Koehler à Westhalten pour découvrir une nouvelle cuvée.
Marie Grund, demoiselle d’honneur de la Reine des vins d’Alsace est très attachée à ce domaine. Elle et Frédérique Koehler sont en filiation. Frédérique a été le maitre d’apprentissage de Marie et lui a transmis la passion du vin. Leur complicité et leur affection mutuelle sont flagrantes, Frédérique est submergée par l’émotion quand elle évoque l’annonce de la candidature de Marie à l’élection de la Reine des Vins d’Alsace. Le couple Koehler a accompagné sa protégée de l’examen à son intronisation en août 2017.

De son coté Marie met aujourd’hui, ce domaine de 7 hectares en lumière, en aidant à la promotion de sa nouvelle cuvée prestigieuse « 1621 ».

Christian et Frédérique Koehler apportent un soin tout particulier à la parcelle de Pinot Noir qui produira les raisins de cette cuvée. La parcelle a plus de 40 ans, elle est située sur le Bollenberg au sol argilo-limoneux, face au Grand Cru Pfingstberg, le sol est travaillé sans herbicides, le liage est à plat, c’est-à-dire que la baguette est posée à plat sur le fils porteur, ce qui permet une meilleure répartition du feuillage et des grappes. Ce liage à plat, pratiqué par le domaine depuis 10 ans, associé à un épamprage rigoureux à pour but d’obtenir un plan de palissage plus aéré, des grappes qui ne se superposent pas, ce qui évite le développement de la pourriture. Cette rigueur est également exigée des vendangeurs lors du tri des raisins de Pinot Noir, pour les sensibiliser à l’importance de ce travail le viticulteur fait déguster le résultat de la vendange précédente.

A la cave, Christian est tout aussi méticuleux pour produire cette nouvelle cuvée. 2015 est le premier millésime de cette cuvée 1621, car les millésimes précédents ne correspondaient pas à l’optimum qualitatif recherché par le vigneron, tout comme 2016. Les raisins sont mis en macération à froid pendant 15 jours pour obtenir une extraction maximale de la couleur. Après la fermentation malolactique, le vin est mis en élevage pendant 17 mois dans des barriques qui ont contenues un grand cru bourguignon pendant 6 mois.

Après tout ces soins apportés à la vigne et à la cave, il faut trouver un habillage à la hauteur de ce divin breuvage. Le couple a planché pendant une année pour trouver la forme de la bouteille, le bouchon, l’habillage et l’emballage qui feront de ce flacon une bouteille d’exception tirée à 1 150 exemplaires (25,00€ la bouteille). La forme de l’étiquette a fait l’objet de nombreux aller-retour entre l’imprimerie et le domaine. La capsule, l’étiquette et la contre étiquette sont en étain, les 6 bouteilles sont vendues en caisse en bois. Ce Pinot Noir a une robe profonde, des aromes de petits fruits rouges et une bouche bien équilibrée, on peut le boire avec du gibier, mais il gagnera à être conserver encore quelques années.

Ah oui ! Pourquoi 1621 ?

Les Koehler sont viticulteurs de père en fils depuis 1621 et le premier viticulteur à faire du Pinot Noir à Westhalten était le grand-père à Christian. Il était pépiniériste et a commencé la plantation de Pinot Noir contre l’avis de ses confrères, il était parti du constat que le Pinot Noir marchait bien en Allemagne, alors pourquoi ça n’irait pas en Alsace ? C’est ainsi qu’il a fait ses premières plantations de Pinot Noir avoir des plants venant d’Allemagne.

Toutes les photos du reportage ICI