Visite à la Ferme des 9 Chemins à Reichsfeld

J’ai découvert le domaine des 9 Chemins à l’occasion de ma récente visite au Salon des Vins Libres à Mittelbergheim et j’avais très bien goûté les 3 vins présentés par cette jeune viticultrice installée au « Taubenthal » un lieu-dit au pied de l’Ungersberg.

Aussi, quand Nicolas, le caviste de « La Cave en Tournée », m’a proposé de l’accompagner pour rencontrer Jeanne Gaston-Breton et en apprendre un peu plus sur son projet et sur ses vins, je n’ai pas hésité.

Hoppla c’est parti !

Quand Nicolas m’a appelé pour me dire que « Jeanne nous attend mercredi prochain à 8 heure du matin au Taubenthal », j’ai cru à une erreur ou à une blague…mais non, c’est bien au petit matin que nous nous retrouvons dans la « vallée des colombes » (traduction de « Taubenthal ») pour visiter cette « Ferme des 9 Chemins » et en apprendre un peu plus sur cette néo-vigneronne installée depuis 2018 mais qui a produit ses premiers vins en bouteille en 2020.

Le petit paradis de Jeanne avec son lieu de vie, une « tiny house ».

Depuis 2019, Jeanne s’est installée dans ce lieu qu’elle aménage progressivement avec l’aide de son compagnon dans le but de vivre en autonomie à 100% : 11 hectares de forêts et de vignes, une « tiny house », quelques panneaux solaires, un collecteur d’eau de pluie, un potager et des poules en attendant d’autre animaux…un projet éco-responsable qui prend forme petit à petit.

Petite visite guidée du lieu.

Les vignes ont été plantées il y a plus de trente ans par la mère de Jeanne qui produisait des raisins pour les vendre aux coopératives et aux négociants locaux.

La surface plantée actuelle représente 8 hectares dont 3 d’un seul tenant dans le Taubenthal.

Les vignes du Taubenthal avec les premiers rangs couverts par des filets anti grêle pour protéger les raisins des animaux de la forêt dont certains sont de redoutables prédateurs pour les raisins mûrs.

Les vignes sont travaillées en biodynamie « avec 90% de travail à la main et l’utilisation de préparats faits essentiellement à partir de plantes locales » et quelques interventions avec un quad. Jeanne a également replanté des arbres autour des vignes ainsi qu’au milieu de certaines parcelles « pour remplacer les pieds manquants ».

Les sols sont à dominantes schisteuse du côté de Reichsfeld et plus gréseux du côté de Villé.

Les vignes sont généralement très saines (sauf en 2021 évidemment) et pour ce nouveau millésime, Jeanne pourra compter sur « une très belle sortie de raisins ».

Après des premiers essais de vinification pour une production destinée à une consommation personnelle (en 2018 et en 2019), Jeanne a sorti ses premières bouteilles destinées à la vente en 2020 et en 2021.

Pour le millésime à venir, elle projette de consacrer environ 1,5 hectare à sa production en bouteilles (avant c’était 50 ares).

« Je compte produire environ 8000 bouteilles en 2022 » et le reste des raisins sera livré à « des vignerons indépendants qui valorisent bien mes raisins » 

Jeanne et Nicolas qui parlent viticulture.

Pour mener à bien ce projet de développement, Jeanne a commencé la rénovation d’une grange avec un grand rez-de-chaussée qui va être entièrement destiné aux espaces professionnels et un étage sous combles qui pourra être aménagé en lieu de vie.

Le cuvage commence à prendre forme et les pressoirs – un pressoir horizontal Vaslin et un vieux pressoir vertical manuel – sont presque prêts à entrer en action…les nouvelles installations vont être inaugurées avec la vendange 2022.

La grange en cours de rénovation et le pressoir Vasslin…

Le pressoir vertical manuel en cours de montage et les cuves en inox et en fibre de verre sont prêtes pour recevoir les jus de 2022

Après la visite de ce lieu un peu insolite mais où on sent vibrer une très belle énergie, nous nous installons à l’ombre d’un parasol pour une petite séance de dégustation en plein air.

A l’heure actuelle, Jeanne produit 3 cuvées en Vin de France : une cuvée d’assemblage « Le Chemin des Loups », un riesling « Montagne de Schiste » et un pinot noir « Les Terrasses des 7 Chemins ».

Allez, on goûte !

On est très bien dans l’espace dégustation en plein air de Jeanne

  • Le Chemin des Loups 2020 : olfaction très agréable avec des notes d’herbes de montagne sur un fond citronné bien frais, bouche juteuse avec une salinité très intense, équilibre vif, finale assez « punchy » avec une belle persistance sur les agrumes et les épices.

Réalisée à partir d’un assemblage à parts égales de rieslings et de sylvaners nés sur des terroirs de sables gréseux et pressés ensemble, cette cuvée a été travaillée sans intrants et élevée en barrique et en cuve inox. C’est un vin blanc original qui paraîtra un peu atypique à un adepte du style classique alsacien mais qui se goûte parfaitement bien dès aujourd’hui : il y a de la consistance, de l’équilibre, un joli toucher de bouche et une trame minérale bien définie…bref, je trouve ça très bon !

  • Le Chemin des Loups 2021 : expression aromatique plus discrète avec des notes de citron frais et d’allumette craquée (réduction ?), bouche ample avec un joli gras, finale tonique avec des amers nobles et un sillage aromatique sur les agrumes et l’amande grillée.

En 2021 – millésime très compliqué, faut-il le rappeler ! – Jeanne a choisi de faire cette cuvée avec un assemblage de 50% de sylvaner et de 50% d’auxerrois.

C’est un vin qui ne semble pas encore tout à fait en place mais qui dispose de tous les éléments pour marcher dans les pas de son aîné.

  • Les Terrasses des 7 Chemins 2021 : nez marqué par de notes de torréfaction (grain de café) qui dominent encore une peu l’expression fruitée (cerise et noyau de cerise), bouche longiligne et fraîche avec des tanins souples, finale vive et sapide avec un joli sillage fruité et légèrement fumé.

Au vu des conditions particulières de ce millésime 2021, Jeanne à choisi de produire un pinot noir plus léger qu’en 2020 en réduisant la durée de macération pour préserver la pureté des jus.

Malgré une mise assez récente (environ un mois) ce vin se montre très prometteur avec une aromatique qui commence à se définir et une très jolie présence en bouche.

  • Les Terrasses des 7 Chemins 2020 : nez discret avec une palette florale très raffinée, bouche pleine et charnue avec une charpente acide bien enrobée, des tanins fondus et un boisé parfaitement intégré, finale très sapide avec une belle persistance aromatique.

En 2020, la grande qualité de ses pinots noirs nés sur des terroirs gréseux a permis à Jeanne de réaliser cette version plus classique de pinot noir élevé sous bois (des barriques non neuves).

C’est un très beau vin rouge, expressif, corsé à souhait et d’une exceptionnelle buvabilité…mais avec un défaut majeur : il n’y en a plus à vendre. Dommage !

Ceux qui me suivent depuis longtemps ne seront pas étonnés de lire que j’ai été enthousiasmé par cette visite à la Ferme des 9 Chemins, un endroit un peu magique où Jeanne et son compagnon vivent en relation très étroite avec la nature qu’ils respectent profondément, tant dans leur vie quotidienne que dans l’exercice de leurs métiers respectifs.

Jeanne est une vigneronne passionnée qui fait évoluer progressivement son activité de productrice de raisin pour créer et commercialiser ses propres vins.

Avec un millésime qui s’annonce plutôt bien et ses nouvelles installations qui vont être opérationnelles pour la vendange 2022, Jeanne va étoffer sa gamme et compléter les 3 cuvées de 2020 avec un pet’nat et une autre cuvée de riesling produite avec les raisins récoltés sur une parcelle à Itterswiller.

Jeanne dans son « caveau » à ciel ouvert.

Lors de cette dégustation, j’ai retrouvé les belles sensations ressenties à Mittelbergheim face à ces vins travaillés « nature » avec une très belle maîtrise…des vins expressifs, équilibrés et d’une parfaite digestibilité.

Avec des cuvées 2020 déjà très abouties, et des cuvées 2021 qui affirment un style un peu différent (les conséquences d’un millésime particulier…) mais qui sont très prometteuses, Jeanne commence sa carrière de vigneronne de fort belle manière…autant dire que je suis très impatient de découvrir les vins du nouveau millésime !

Merci à Jeanne pour son accueil et bonne chance pour les projets à venir.

NB : si vous résidez près de Strasbourg et avez envie de découvrir les vins de Jeanne, vous en trouverez chez Nicolas Jaegert le caviste itinérant de « La Cave en Tournée »

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son site Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=