Au cœur des vallées et des collines ensoleillées d’Alsace, le millésime 2023 s’annonce comme une histoire de résilience et d’expertise face à un contexte climatique sans précédent. Cette année, les vignerons alsaciens font face à une canicule implacable qui a soumis leurs vignobles à des températures records, régulièrement au-delà des 35 degrés. Cette situation a accéléré la maturation du raisin, contraignant les vignerons à avancer les vendanges. Malgré tout, ces vendanges suscitent un mélange d’enthousiasme, d’inquiétude et de fascination parmi les connaisseurs et les producteurs de vins d’Alsace.

Dans ce contexte météorologique extrême, les vignes alsaciennes ont été mises à rude épreuve. Sous un soleil ardent, les raisins ont dû résister aux risques de brûlures, de dessèchement et de perte de volume. Les répercussions potentielles de ces conditions extrêmes sur la qualité des raisins sont au cœur des préoccupations. De plus, cette chaleur excessive peut entraîner une augmentation du degré d’alcool dans les raisins, une caractéristique nécessitant une gestion minutieuse pour maintenir l’équilibre des vins d’Alsace, reconnus pour leur fraîcheur et leur finesse.

L’évolution rapide de la maturité des raisins dès la mi-août a surpris de nombreux vignerons, avec des parcelles gagnant entre 0,2 à 0,3 degrés par jour, surtout pendant la période de chaleur intense de début septembre. Les variations sont importantes en fonction de la charge, de l’exposition, de la parcelle et de l’enherbement, même au sein d’une même exploitation. L’oidium est également présent cette année, mais il est bien visible et identifiable par les vendangeurs. Plus préoccupantes sont les parcelles touchées par la piqûre acétique, reconnaissables à leur odeur caractéristique. On espère que les fortes chaleurs de début septembre limiteront leur propagation.

Actuellement, les vignerons sont confrontés à un dilemme crucial : récolter dès maintenant ou laisser les raisins poursuivre leur maturation ? Ces choix nécessitent une évaluation rigoureuse basée sur des critères objectifs tels que l’état et l’évolution prévisible du feuillage, la fermeté des baies, le pourcentage croissant de baies brûlées, le taux d’acide malique, ainsi que l’historique qualitatif des vignes, entre autres… Se fier uniquement au degré de sucre ne suffit clairement pas à garantir une décision éclairée.

Pour les vignes où le feuillage demeure encore vigoureux, les températures diurnes désormais plus supportables, associées aux températures fraîches de la nuit, laissent entrevoir la possibilité de produire des cuvées exceptionnelles pour l’année 2023.

L’Alsace est réputée pour ses vins blancs, en particulier les Rieslings, les Gewurztraminers et les Pinots. La recherche de l’excellence, une caractéristique fondamentale de la viticulture alsacienne, revêt une importance cruciale en 2023. De nombreux viticulteurs travaillent sans relâche, adaptant leurs vendanges en ne récoltant qu’au matin pour préserver la fraîcheur, l’acidité et la complexité aromatique caractéristiques de leurs vins, malgré les défis posés par la météo.

Les observations lors de la dégustation des premières baies fournissent des indications précieuses sur l’état des raisins. Sur la famille des pinots et en général, pour les vignes dotées d’un feuillage encore vigoureux, les pulpes demeurent souvent gélatineuses, les pellicules s’affinent et les tanins présentent une concentration plutôt faible, mais déjà peu agressive. Les premiers jus laissent entrevoir un millésime qui pourrait révéler des vins à la fois puissants et élégants. Cependant, la patience sera de mise, car ces vins devront être suivis en cave et poursuivre leur maturation en bouteille pour exprimer tout leur potentiel.

Pour les passionnés des vins d’Alsace, le millésime 2023 en Alsace est un chapitre fascinant de l’histoire viticole de la région. Les vignerons alsaciens, réputés pour leur passion et leur dévouement, se sont mobilisés pour préserver l’excellence de leurs vins malgré les conditions météorologiques exceptionnelles. Les mois à venir révéleront si cette année caniculaire donnera naissance à des vins d’Alsace qui resteront gravés dans les mémoires comme des trésors gustatifs uniques.