C’est ce samedi 7 avril, à l’invitation de la Confrérie des Bienheureux du Frankstein, qu’a eut lieu la taille de leur vigne. La parcelle qui surplombe le village de Dambach-La-Ville est une curiosité à plus d’un titre, tout d’abord elle est très petite puisqu’elle ne fait que 5 ares, ensuite c’est une complantation en Gewurztraminer, Riesling, Pinot Gris et Muscat, et dernière curiosité (et non des moindres) elle est taillée en queue de quenouille.

Queue de quenouille quèsaco ?
Autant le dire tout de suite, à un vigneron vous pouvez parler de taille en gobelet, en cordon de royat, en guyot (simple ou double) et plus récemment de la taille poussard ; mais alors tailler en queue de quenouille ça leur parle pas du tout. Autant un arboriculteur, certes il cherchera un peu, mais ce sera déjà plus instinctif et il saura vous en parler.

Eric Kamm nous en parle un peu plus…

Alors queue de quenouille quèsaco ? C’est une ancienne méthode de taille de la vigne qui était adaptée aux parcelles en forte pente et accidentée. Elle consiste à avoir un pied de vigne qui est taillé en longueur et fixé sur un tuteur très haut, l’opération est réalisée sans fil de palissage puisque la baguette est arquée de manière à être attachée (avec un brin d’osier) à la souche ou au tuteur. Un savoir faire ancestral que la Confrérie des Bienheureux du Frankstein s’enorgueillit de préserver et transmet fièrement à ses jeunes membres.

Une météo magnifique.
Les membres justement parlons en, c’est une grosse dizaine de vignerons et bénévoles qui se sont donnés rendez-vous ce matin à 9h00. C’est sous une météo magnifique et au coté du futur Grand Vénérable Dominique Girolt que tous les pieds de vignes ont été taillés, mais tous n’ont pas été liés… mais pourquoi ?

Dominique Girolt nous l’explique…

 Toutes les informations sur Pierres et Vins de Granite ICI

La Confrérie du Frankstein