Sur la Foire aux Vins d’Alsace, il y a la partie « foire » et la partie « parc agricole ». Cette dernière s’adresse à un public de professionnels du monde agricole et viticole et aux familles qui veulent montrer de beaux tracteurs aux enfants. Dans ce même parc agricole on trouve des métiers qui sont annexes à la viticulture mais essentiels aux metteurs en bouteilles.

Aujourd’hui je vais vous parler de création marketing et design; métiers presque invisibles mais dont les résultats rendent visible un domaine ou un vigneron aux yeux des consommateurs .

Pour préparer cet article je suis parti à la rencontre de Claire Deffarge et Ludivine Carcellé toutes deux à la tête d’agences de création et de Ludovic Hauller du Domaine du même nom à Dambach-la-Ville.

Partant du constat que je ne suis pas un très grand connaisseur en vins pour le moment (mais bon j’y travaille), quand j’effectue un acte d’achat pour une bouteille de vin je suis sensible de prime abord au côté esthétique de la bouteille. J’ai remarqué que les bouteilles déjà, commencent à être pour une grande partie en verre de couleur brune, sont plus hautes ou plus larges (modèles bourguignons) que quelques années auparavant. Mais ce qui me séduit en premier c’est l’étiquette (oui on peut le dire je suis un buveur d’étiquettes).

Comment font ces créatrices pour concevoir ces étiquettes, quel travail se cache derrière ce bout de papier autocollant ou non ?

Le marketing et le design c’est avant tout une histoire de feeling, d’écoute et d’échanges entre un vigneron et une/un créatrice/teur. J’ai appris en échangeant avec Claire et Ludivine que pour la conception d’une étiquette ou une nouvelle charte graphique pour un Domaine, il faut d’abord, échanger et surtout écouter et observer. 

Avant de créer il faut d’abord savoir quelles sont les envies du vigneron comment parle t-il de son vin; comment sont ses vins ? Plutôt secs, plutôt doux ?

Comment est sa déco, quels sont ses goûts en matière de déco ? Comment est agencé son caveau de dégustation?

Toutes ces données affinent le portrait et les goûts du client, c’est comme, pour donner en exemple……

Un tableau pointilliste de Vincent Van Gogh, vu de près on n’y comprend pas grand chose mais en s’éloignant un peu on voit tous ces points et ils se fondent pour donner vie à des formes qui deviennent plus nettes et à des couleurs. Et bien toutes ces infos recueillies on peut les comparer à ces petits points de peinture. Une par une, elles ne nous apprennent pas grand chose mais la somme de toutes permettra de brosser un portrait fidèle des goûts des personnes pour créer une identité visuelle.

Tous ces paramètres sont essentiels pour l’appréhension de la personne qu’on a en face de soi. Un entretien en vue d’une création est inconcevable par téléphone car on ne capterait pas toutes les facettes du vigneron pour lui proposer quelque chose qui lui corresponde au mieux.

Ces métiers s’apprennent en partie à l’école mais les personnes les pratiquant ont une âme artistique et une sorte d’empathie pour pouvoir absorber les émotions émises par le patient….euh non le client pardon ! C’est vrai que ces métiers s’apparentent à celui de thérapeute, être à l’écoute pour restituer ces émotions sur papier.

Pour que le consommateur se sente appelé, rassuré par cette bouteille et qu’elle dégage envers lui de bonnes ondes.

Donc après ces entretiens, place au travail de bureau pour la création à proprement dite. Plusieurs idées directrices sont lancées pour avoir quelques projets différents à présenter au vigneron et là si le travail est bien fait c’est le vigneron qui doit reconnaître sa patte dans les polices d’écriture, graphisme, etc….. quelques retouches seront peut être à prévoir avant de signer le « BAT » (bon à tirer).

Et le vigneron sera fier  de présenter sa nouvelle « touch » aux clients, un vigneron heureux donne envie de lui acheter des bouteilles, c’est pas Confucius qui l’a dit…. cette citation est de moi !

Pour finir j’ai choisi de donner la parole à un vigneron Ludovic Hauller qui est en charge de la commercialisation des vins du Domaine Dambachois et qui est très sensible au design, marketing mais aussi à la musique. J’en veux pour preuve que sur le site internet www.haullerfreres.com vous ne retrouvez pas seulement des accords mets/vins mais des accords vins/musique, du jamais vu à ma connaissance sur un site internet vigneron.

Le Domaine Hauller a récemment crée une nouvelle gamme de vins « Héritage » je le laisse vous en parler.

Pour faire cet article j’ai beaucoup parler, je suis sûr qu’elles ont cerné ma personnalité.

Je me demande bien quelle identité visuelle est faite pour moi !

A qui le tour d’aller sur le divan d’une créatrice pour vous faire un auto-portrait de votre identité visuelle, je dis auto-portrait car c’est vous qui allez donner toutes les clés pour un design réussi.

Alors on se dit tout, je vous écoute !

La Foire Aux Vins de Colmar