Cette année c’est au Domaine Muller Koeberlé à Saint-Hippolyte que notre attention et nos papilles se sont arrêtées après avoir fait, l’année dernière, l’Apéro Gourmand au Domaine Schoenheitz à Wihr-Au-Val. Nous avions d’abord décidé de partir dans un domaine Bas-Rhinois, mais notre attention a très vite été détournée par cette soirée sur les accords Fromages et Vins (tous issus de la gamme Clos des Aubépines).

Nous avions déjà eut l’occasion de rencontrer David Koeberlé lors de l’un de nos premiers reportages il y a déjà plus de deux ans ICI, entre temps bien des choses ont évolué. David est à présent seul sur le domaine, il maitrise l’intégralité du processus de la vigne au client. C’est toujours un passionné et un amoureux de son terroir mais à présent il le partage avec la clientèle, un aspect du métier de vigneron qui incombait avant à son frère Jérôme. Avec la reprise du domaine David a souhaité pleinement laisser libre cours à sa vision (avec les moyens du moment), c’est ainsi qu’il a entrepris de nombreux travaux, dont les plus visibles sont le point de vente et les bureaux administratifs. Ensuite c’est dans le verre et sur les étiquettes que ce changement est également visible, puisque la gamme Clos des Aubépines bénéficie d’une toute nouvelle étiquette et même la possibilité de l’acheter en caisse bois. Ensuite pour ce qui est des vins nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre sur place pour vous faire un avis personnel, pour nous il est fait et nous apprécions.

Revenons à cette soirée Apéro Gourmand, comme vous le savez certainement cet événement fait parti des événements oenotouristiques organisés par le Syndicat des Vignerons Indépendants d’Alsace (Synvira) ICI au même titre que le Pique Nique chez le Vigneron qui aura lieu durant le weekend  de la Pentecôte (19, 20, 21 mai ).

Le domaine a toujours été adhérent au Synvira mais n’avait jamais participé aux événements, jusqu’à cette année… et pour une première c’était vraiment réussi !

En effet la soirée a débuté vers 19h dans la cour du domaine, la météo était de la partie et cette soirée en plein air s’est prolongée jusqu’à 22h. Pour cette première pas moins d’une quarantaine de convives ont participé à l’Apéro Gourmand au Domaine Muller Koeberlé.

Chaque personne à table reçoit un verre et une assiette de fromages, à chaque vin David ou/et son équipe fait le tour des tables pour servir le nouveau vin et apporter les informations sur le vin et répondre aux questions des invitées. Tous les fromages dégustés venaient de la ferme du Riedwasen à Sélestat.

Le premier accord proposé était Caciocavallo fumé (fromage italien au lait de bufflonne et fumé) avec le Clos des Aubépines Langenberg 2014.
Le vin est un assemblage de Riesling, Pinot Gris, Pinot Noir et du Gewurztraminer. Au nez le vin a quelques notes florales, en bouche il est frais et sec en fin de bouche, il a un côté beurré qui vient de la barrique ou/et du fait qu’il a fait sa malo (fermentation malolactique).
Le fromage a une texture compacte, un peu fibreuse, il est souple et légèrement fumé sans être trop aromatique.
L’accord ne match pas au premier abord, le vin accentue le fumé du fromage.

Le deuxième accord était un petit vacherin de Savoie (fromage de vache du massif des Bauges, entouré d’une écorce d’épicéa) accompagné d’un Riesling Langenberg 2015.
Le nez du vin est légèrement sur les agrumes. En bouche l’attaque est souple voire légèrement sucrée (15g de sucre résiduel), un final sur les amers et une très belle longueur.
Le fromage a une texture très crémeuse, il est fort mais tout en retenue.
L’accord est tout en douceur, le vin calme légèrement le côté virulent du fromage et nettoie agréablement le palais pour la prochaine bouchée.

Le troisième accord proposé était un Pinot Gris Langenberg 2015 avec un Chebris (fromage à base de lait de chèvre et de lait de brebis).
Le vin, au premier nez on sent tout de suite la finesse des fleurs blanches et un léger côté beurré. En bouche le vin est souple, puissant et ample sens forcément ressentir le côté sucré. Une belle longueur sans être aussi importante que celle du Riesling.
Le fromage est très expressif, on a une attaque salée, c’est fort en bouche et fondant.
L’accord est franchement pas mal, même si l’accord a tendance à faire sortir une amertume, pas désagréable du tout… après c’est une question de goût.

Le quatrième vin est un Gewurztraminer Langenberg 2015 accordé à un Munster fermier (je vous fais pas un dessin).
Le vin au nez est très opulent litchi/violette, en un mot très Gewurztraminer. En bouche c’est une explosion d’épices, la sucrosité est là mais sans être dominante.
Le fromage est ce que l’on peut attendre d’un bon Munster, fort, aromatique et légèrement fondant.
L’accord match bien et rend le Munster encore plus fondant tout en ayant une attaque très douce et un final sur une très légère amertume. Le côté épicé du vin disparaît avec le fromage.

Le cinquième vin est un Rouge Langenberg 2015 associé à un vieux Comté 19 mois.
Le vin a un premier nez fumé, avec de légères notes de fruits rouges (tout en subtilité). En bouche il fait très moka (voire tannique) et fruits rouges légèrement kirschés.
Le fromage est très fleuri et salin, voire même légèrement cristallin en bouche.
L’accord est surprenant dans le sens que jusqu’à présent il y avait toujours un amalgame qui se créait, là on est plus sur une confrontation et c’est le Comté qui en sort vainqueur par son côté salin. Le vin et le Comté ensemble ont tendance à assécher le palais… pour avoir fait l’essai avec le Gewurztraminer Langenberg d’avant… là ça matchait bien.

Le denier accord était un Rouge Chêne Langenberg 2015 avec un Brie de Favière Poivre Agrumes (un brie de Meaux aux poivre Timut).
Le vin a un nez très fruits rouges avec un soupçon de chocolat épicé. La bouche est fine, les tannins sont très fondus, un vin frais et très agréable.
Le fromage bien que puissant aromatiquement laisse la part belle au poivre Timut.
L’accord est vraiment bien, le côté lacté du fromage prend le dessus en début de bouche mais les petits fruits rouges ressortent tout de même et en fin de bouche le poivre est toujours là… top !

Voilà une agréable soirée basée sur la découverte qui se termine très bien.
Si vous souhaitez découvrir ce domaine plein d’avenir et le dynamisme de David, n’hésitez pas à vous rendre ce dimanche (13 mai) aux portes ouvertes du domaine de 1oh à 18h.
Le Domaine Muller Koeberlé

Toutes les photos du reportage ICI