C’est le mardi 22 mai 2018 que Pascal de VinéoNews Alsace m’avait inscrit pour une sortie oenotouristique. Renseignements pris ; j’allais être en reportage immersion au sein d’un groupe de 5 personnes – allemandes et américaines, transporté à travers le vignoble par Marc Trischberger fondateur de la société VinoRoute.

Pour moi rendez-vous était fixé à 13h20 au siège de Vino route à Wolxheim. Le temps de saluer Marc et de prendre mon appareil photo, il était déjà l’heure de prendre la route direction Strasbourg où nous avions rendez-vous avec les clients du jour.

Arrivés rue de la Douane à l’heure (et même en avance!) les clients oenophiles nous attendaient déjà. Marc se présente et me présente à eux dans leurs langues respectives puis les invite à embarquer à bord du véhicule climatisé de fabrication française pouvant accueillir jusqu’à 7 personnes.

Présentation du circuit avec les cartes prévues à cet effet dans le vide poche du siège (comme dans les avions).Pour ma part j’embarque à l’avant pour pouvoir tourner les vidéos. On prend la route direction le vignoble. Pendant la petite demi-heure du trajet,  le chauffeur présente les vins d’Alsace, le nom des cépages et les particularités du vignoble alsacien, le tout en alternant les deux langues.

Le ciel se couvre sur les Vosges, on fera donc un arrêt au Grand Cru Zotzenberg (Mittelbergheim) avant la dégustation pour éviter de se prendre une averse. Sur place, Marc explique les techniques de la culture de la vigne et les travaux réalisés en ce moment.

Le temps d’une petite photo avec le château d’Andlau en arrière plan et nous voilà repartis pour le prochain arrêt.

Quelques petites minutes de trajet et on arrive pile à 15 heures au Domaine Zeyssolff à Gertwiller. Céline et Julie sont là pour nous accueillir. Le petit groupe a droit à son premier contact de l’après-midi avec les vins d’Alsace, on débute par le crémant. A peine servis je n’ai presque pas eu le temps de dégainer mon appareil photo !, que les verres sont vides….apparemment nos touristes ont soif….de découvertes.

Plusieurs autres cépages sont servis ainsi que le Riesling Grand Cru Zotzenberg qu’on a visité avant…..ah on ne s’est pas arrêté là-bas par hasard!

Ensuite direction la cave pour la visite dirigée par Julie, explications sur les foudres remarquables et de bonnes tailles avec lesquels les Zeyssolff vinifient leurs vins. J’ai l’occasion de prendre quelques photos pendant le tour de la cave. Puis retour à la dégustation où nous attend Marc avec un kougelhopf salé, une attention appréciée par nos amis oenophiles et l’occasion de goûter encore un dernier verre de vin ! Les langues se délient, le groupe est désormais uni pour continuer son aventure et périple viticole.

Marc a rapproché la voiture et avant d’embarquer dans la voiture bien fraîche, il nous propose des boissons fraîches…..mais personne n’a envie de boire autre chose que du vin ce jour-là. Le ciel s’est découvert, maintenant direction Obernai pour une rapide promenade au centre-ville car comme l’a si bien dit Marc, « we focus on tasting ».

On reprend donc la route direction Molsheim et Wolxheim, en route Marc nous parlera des points remarquables dans les villages traversés. Nous arrivons à présent au deuxième point de dégustation c’est-à-dire au Domaine Joseph Gross à Wolxheim. Marc révèle que la vigneronne n’est autre que son épouse et que c’est elle qui fera goûter ses vins.

On décide d’abandonner le petit groupe pour aller tourner la vidéo interview dans les vignes au contrebas du Grand Cru Altenberg de Wolxheim. La première prise est la bonne car Marc est habitué à parler devant un public….

On rejoint le groupe où on l’avait laissé et je me mêle à la dégustation. Marc, de son côté aura bu du thé toute l’après-midi car pour lui « seule la voix compte » et puis il a épousé une vigneronne  ce qui veut dire qu’il est à la source …

Il est déjà 17h30 et pour moi sonne la fin de la sortie, je reprends ma voiture après avoir salué tout le monde. Marc déposera seul ses clients à Strasbourg avec leurs achats en vin de l’après-midi.

En voiture je me note au dictaphone les idées pour écrire l’article, je vous mets celles que je n’ai pas encore utilisées jusque là :

Marc a gardé son accent français « so french » quand il parle anglais, est-ce voulu? Je n’ai pas pensé à lui demander (en allemand il n’en a pratiquement pas).

Il est bien calé sur le monde vigneron et j’ai même essayé de lui poser une colle sur les quantités de vin autorisées pour les USA et il a su me répondre.

Si jamais il avait un trou de mémoire, ses vides poches sont garnis d’anti-sèches, recueils de termes techniques oeno en plusieurs langues.

Si vous ne savez pas où manger il saura vous indiquer un restaurant en fonction de vos attentes.

Vino route propose des sorties thématiques à la journée et demi-journée mais peut également répondre aux demandes spéciales (pour visiter un domaine en particulier etc…).

En conclusion VinoRoute s’adresse essentiellement à une clientèle étrangère mais moi en tant qu’alsacien, j’ai été très heureux de sillonner la route des vins d’Alsace en compagnie de Marc. Avec lui nos touristes amoureux du vin sont entre de bonnes mains. Ils ne repartent pas avec des volumes records de bouteilles dans leurs bagages mais avec des images et des souvenirs pleins la tête et ceux-ci sauront je l’espère réapparaître quand ils iront acheter du French Wine à leurs retours back home.

Un homme américain dans une campagne électorale a déclaré « make america great again » alors je la transposerai comme suit « make Vins d’Alsace great again »,  c’est en bonne voie on est sur la VinoRoute.

VinoRoute