C’est parti pour trois jours de découvertes viniques et de gourmandises. Du 20 au 22 juillet se déroule à Ribeauvillé la 90ème édition de la Fête du Vin et de la Gastronomie.

La Fête du Vin et de la Gastronomie n’est pas une fête/foire aux vins comme les autres et cette 90ème édition va encore le prouver. C’est une fête à part (souvent citée en exemple) qui repose sur trois piliers, le vin et la gastronomie et cela marche plutôt bien. Le troisième pilier est les visiteurs, un public avide de découvertes, majoritairement familial et local… même si pour la partie dégustation on note un rajeunissement important.

Comme chaque année, l’inauguration de la fête débute par la prise de parole des officiels.

Francis Fischer (président du syndicat viticole de Ribeauvillé) rappelle les temps forts du monde viticole alsacien. Il nous présente également le parrain de cette 90ème édition : Gilles Neusch (Directeur du CIVA) et annonce des vendanges précoces avec une ouverture qui a été fixée au 24 août pour l’AOC Crémant d’Alsace, au 30 août pour l’AOC Alsace et Grand Cru et  au 13 septembre pour les mentions VT et SGN.

Il n’a pas manqué de remercier vivement et de faire applaudir tout ceux sans qui cette Fête du Vin et de Gastronomie ne serait rien.

L’autre mise en avant importante a été les enjeux environnementaux, dont le syndicat viticole de Ribeauvillé peut s’enorgueillir de faire évoluer leurs pratiques dans le bon sens  avec entre autre :

  • Réunion Biodiversité régulière
  • Mise en place et nettoyages de nichoirs
  • Prospection de la Flavscence dorée
  • Confusion sexuelle et en complément la mise en place d’un essai le Puffer
  • Recensement de la Tulipe sauvage, etc…

Après avoir loué, l’an dernier, les changements de la loi Evin qui permettent enfin aux viticulteurs de communiquer sur les événements oenotouristiques sans être assimilés à de la publicité, cette année Francis Fischer a clairement mis en cause et dénoncé une annonce  qui « crispe » les viticulteurs alsaciens. En effet la futur loi Buzyn prévoit d’augmenter la taille du pictogramme « interdit aux femmes enceintes ».

Le second intervenant, Jérôme Bauer, président de l’AVA (Association des Viticulteurs d’Alsace), a reconnu qu’il était difficile de passer derrière Francis Fischer, tant il était complet dans ses propos. Il n’a pas manqué de souligner que « cette année la nature a été généreuse, elle sait être cruelle… malgré une année atypique, elle va nous permettre de reconstituer les stocks » , il revient également sur les enjeux environnementaux.

A ceux qui doutent que tous les vins de la Fête du Vin et de la Gastronomie ne puissent être dégustés en trois jour, Jérome Bauer lève ces doutes !

Jean-Louis Christ, maire de Ribeauvillé, a également évoqué la synergie environnementale qui existe entre la ville et le syndicat des vignerons de Ribeauvillé. Mais a centré son intervention sur l’histoire de Ribeauvillé et du vignoble ribeauvillois.

Gilles Neusch, parraine cette 90ème édition de la Fête du Vin et de la Gastronomie, directeur du CIVA (Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace). Il n’a pas manqué de faire un clin d’oeil et un portrait rapide à cet illustre inconnu qu’il est aux yeux du grand public, une fois évoqué il reprend son bâton de pèlerin pour la défense et la valorisation de la viticulture alsacienne.

Justine Schmitt, Reine des Vins d’Alsace 2017-2018 et ses demoiselles d’honneur, Marie Grund et Clémence Bléger, ont déclaré la 90ème Fête du Vin et de la Gastronomie de Ribeauvillé ouverte après avoir remercié le comité d’organisation et fait l’éloge de « l’une des plus ancienne fête du vin d’Alsace. »

Après les interventions de chacun, la salle est ouverte au public et les dégustations peuvent commencer… ce qui est vraiment bienvenu vu la chaleur. Une chaleur qui sera très vite douchée par une série de fortes pluies, mais qui n’empêchera pas les visiteurs de venir déguster et festoyer jusqu’à tard dans la nuit.

Pas moins de 275 vins (dont 10 grands crus) de 24 domaines différents sont proposés à la dégustation… il faudra bien 3 jours pour en faire le tour. Après la dégustation, il est temps de passer à table et là il y en a pour tout les goûts comme nous l’expliquions ICI.

La Fête du Vin et de la Gastronomie de Ribeauvillé