Le Domaine Ostermann

Le Domaine Ostermann puise ses racines à Ribeauvillé juste après l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne. En effet c’est en 1872 que la famille Ostermann s’installe dans les anciens bâtiments de tissage de l’usine Weisgerber, d’abord transformés en maison d’habitation, puis en partie démolis pour y installer l’exploitation familiale. En 1912 Laurent Albert Paul Ostermann reprend l’exploitation familiale et améliore les conditions de travail de la vigne par le labour au treuil par exemple. C’est lui qui démarre la vente de vin en bouteilles.

En 1958, son petit fils André reprend le domaine avec sa femme Hélène et exploite un peu plus de 4 hectares. En 1970, ils détruisent une partie des bâtiments pour construire des locaux plus adaptés à leur activité viticole. En 1988, Jean-Paul, leur fils, intègre l’entreprise et, avec son arrivée, l’exploitation s’agrandit progressivement jusqu’à sa taille actuelle, dont la majorité en Grand Cru et la quasi totalité en coteaux.

Jean-Paul n’est pas arrivé à la viticulture par vocation ou rêve. Mais c’est au fur et à mesure qu’il y a pris goût et finalement c’est en croquant dans le fruit qu’il y a trouvé une vocation et maintenant son plaisir. Jean-Paul a des passions. Après avoir été 25 ans sapeur pompier à Ribeauvillé, plus de 10 ans au basket club de Ribeauvillé dont il fut un des fondateurs, il pratique de temps en temps la moto et le vélo. Mais sa passion actuelle c’est le Ki Shin Tai Jutsu (un art martial japonais de self défense) dont il est ceinture noire et professeur à l’association Ribototem.