Samedi 17 octobre, dans le cadre du fascinant week-end, nous avons été 12 privilégiés à découvrir la vie de château. 12 châtelains d’un soir à déambuler dans les allées et les salles du Haut-Koenigsbourg, accompagnés de Jean, guide au château. Déambulation nocturne qui nous a permis d’admirer des vitraux invisibles de jour. Découverte de la cuisine moderne du kaiser, salle interdite à la visite habituellement. Cette visite insolite était ponctuée de haltes viniques, Sommelier Particulier a organisé une ronde de dégustations et le guide avait orienté la visite sur les liens entre le château et le vignoble.

La dégustation débute dans la maison alsacienne du château par le Crémant d’Alsace Grande Cuvée de la Cave de Ribeauvillé d’une grande finesse.

Plusieurs endroits du château recélaient les réserves de vins. En 1530, l’auberge située dans la cours basse détenait 12 tonneaux de vins, vin destiné aux gens de passage. Au 16ème siècle le vignoble alsacien est à son apogée, les vins d’Alsace sont d’une très grande qualité, malheureusement on ne connait pas la qualité des vins servis au château.

Le seigneur du château possédait une autre réserve constituée de 13 tonneaux, le cellier principal situé dans la partie haute de la forteresse, qui a une température constante.

Tout comme les celliers, le château possède deux cuisines. En tant que châtelains d’un soir nous avons découvert la cuisine du Kaiser, aménagée au début du 20ème siècle. C’est une cuisine moderne avec un grand fourneau, de l’eau courante et un ballon d’eau chaude, et composée de 2 pièces, une pièce chaude et une pièce froide renfermant l’ancêtre du réfrigérateur. Cette cuisine n’a pas beaucoup servi car seul le repas du banquet de l’inauguration du 13 mai 1908 y a été réchauffé.

Autre privilège, nous avons dégusté un vin issu d’une variété rare dans la salle d’apparts ou de banquet. Salle qui n’a jamais vue de banquet car elle n’était pas achevée au moment de l’inauguration et qui a été très peu utilisée car Guillaume II qui n’est venu que 10 fois au château du Haut Koenigsbourg. Nous avons apprécié de déguster le Sylvaner peau rouge 2018 du Domaine André Ostertag dans cette salle somptueuse.

Après avoir traversé de nombreuses pièces ornées de poêles en faïence, arrêt à la salle d’armes où s’était déroulée l’inauguration du château en 1908. Dégustation du Riesling 2016 ‘Beblenheim’ du Domaine Trapet accompagné de bouchées aux poissons (carpaccio de Saint Jacques, blinis au saumon et croustade de dorade). Au 16ème siècle, les vins d’Alsace étaient reconnus et exportés dans toute l’Europe, notamment dans les Provinces Unies (actuels Pays Bas) qui avaient du poisson mais pas de vins. Ainsi les vins alsaciens y étaient expédiés par bateaux, navires qui revenaient chargés de poissons.

Pour terminer cet événement insolite, Caroline Furstoss de sommelier particulier a voulu faire un lien entre l’histoire du château et la dégustation en nous faisant découvrir un Pinot Noir 2018 ‘Cuvée Mathieu’ du Domaine Kirrenbourg et Landwein 2017 ‘Schulen’ Rouge de Hanspeter Ziereisen.

Un grand merci à sommelier particulier et au château du Haut-Koenigsbourg pour cette soirée unique, pleine de découvertes aussi bien gustatives qu’historiques.

Sommelier Particulier

 

Le Château du Haut-Kœnigsbourg