Cette enseigne qui a fait son apparition au 14 rue du 22 novembre à Strasbourg au cours de l’été 2021, fait à la fois caviste et bar à vin tout en restant très majoritairement dédiée aux vins et d’Alsace…mais on y trouve aussi quelques bières produites par des brasseries locales.

On peut s’installer au bar ou à une table à l’intérieur ou en terrasse pour y déguster quelques verres de vin et une planchette garnie de fromages et de charcuteries régionales préparées minute.

La carte des vins au verre propose une vingtaine de références et les rayonnages du côté caviste sont garnis de 180 références produites par 70 domaines différents.

« L’Alsace à boire » côté bar…

…et côté terrasse.

« L’Alsace à boire » côté caviste…

…avec quelques très belles étiquettes.

Tous les samedis après-midi de 15 heures à 20 heures, l’« Alsace à boire » convie un vigneron pour qu’il puisse présenter son domaine et ses vins aux clients et ce samedi 9 octobre c’était au tour du domaine Emile Beyer avec Valérie Beyer venue d’Eguisheim pour faire déguster quelques références du domaine en vente chez ce caviste.

Valérie Beyer qui présente les vins du domaine Emile Beyer

  • Pinot Gris Eguisheim 2019 – Domaine Emile Beyer à Eguisheim : nez très charmeur, notes de coing frais sur un fond floral très élégant, bouche suave et très aérienne, équilibre sec, finale sapide avec une longue persistance fruitée et légèrement fumée.

Ce pinot gris tout en finesse nous rappelle que ce cépage peut générer de très beaux vins en Alsace.

Avec sa belle gourmandise et son profil gastronomique très large, cette cuvée « Eguisheim » 2019 est une petite friandise qui se laisse déguster avec une grande facilité dès maintenant. MIAM !

  • Riesling Grand Cru Pfersigberg 2019 – Domaine Emile Beyer à Eguisheim : nez discret mais très racé, notes d’agrumes frais et de zestes sur un fond poudre de craie assez marqué, bouche longiligne mais d’une belle densité, équilibre tonique et salinité intense, finale vive, citronnée et salivante.

Voilà une grosse cartouche qui n’a pas eu besoin d’attendre pour se faire remarquer (une grosse note dans le dernier B&D)…un riesling, plein, complexe, imprégné d’une profonde minéralité et déjà très accessible aujourd’hui. J’adore !!!

  • Pinot Noir Hüt 2017 – Domaine Mélanie Pfister à Dahlenheim : nez ouvert et raffiné, fruité profond soutenu par de belles notes boisées/torréfiées, attaque en bouche vive et franche avec un jus concentré et bien gourmand, trame tannique veloutée, finale fraîche avec de fines touches épicées et minérales.

Ce pinot noir dégusté au bar de « L’Alsace à boire » allie puissance, élégance et complexité dans un ensemble parfaitement équilibré tout en gardant une belle gourmandise et une parfaite buvabilité. La classe !

Avec sa sélection de vins de haute tenue et son bar à vin très accueillant « L’Alsace à boire » ne tardera pas à s’imposer comme un lieu de rendez-vous incontournable pour tout amateur de grands vins d’Alsace.

L’idée de programmer régulièrement des rencontres avec les vignerons au sein de la capitale alsacienne me semble également très intéressante.

J’ai été ravi d’échanger quelques mots avec Valérie Beyer et de déguster ces deux très belles cuvées en sa compagnie : un pinot gris très séduisant et un riesling exceptionnel, deux vins qui annoncent une gamme 2019 particulièrement réussie au domaine Beyer…à bon entendeur !

J’émettrai cependant une petite réserve en ce qui concerne la politique tarifaire appliquée au niveau du bar à vin : près de 9 euros pour un verre de pinot noir – même très bon et servi généreusement (10 ou 12 cl) – c’est franchement exagéré car quand on connait un peu les tarifs pro pratiqués par les domaines, on se rend compte que ça culbute un peu fort dans cet établissement. Dommage !

Ceci dit, l’endroit vaut quand même largement le déplacement et je ne peux que vous inciter à y faire une petite halte, notamment les samedis après-midi.

Aujourd’hui (samedi 10 octobre), « L’Alsace à boire » accueille le domaine Deiss et par la suite il y a plein de très beaux domaines alsaciens qui vont s’y succéder…comme Meyer-Fonné, Josmeyer, Zusslin, Engel, Frick, Fuchs…

Vous trouverez des informations plus précises sur la page Facebook de « L’Alsace à boire ».

L’Alsace à Boire

  • 14 Rue du Vingt-Deux Novembre, 67000 Strasbourg
  • 03 90 00 21 61
  • Le Facebook

Article de Pierre Radmacher, vous pouvez le suivre sur son blog Vins, Vignobles et Vignerons

=> ICI <=