La Fête des Vignerons s’est terminée dimanche soir ou, pour d’autres lundi… on oublie bien trop souvent, lorsqu’on s’amuse, le travail que cela nécessite pour une organisation et l’armée de bénévoles qui fourmille autour.

Cette 56ème édition est un bon cru, les chiffres seront dans la moyenne malgré une baisse due à un climat sécuritaire pesant et à des températures suffocantes le samedi soir et un soleil de plomb pour le dimanche après-midi. Mais cette dernière fête de la saison estivale attire toujours autant et les organisateurs ont réussi à maintenir cette fête malgré des contraintes fortes et souvent très lourdes financièrement.

Une logistique imposante, la Fête des Vignerons est une fête très lourde : un an de réflexion, six mois de travail, 72 heures intenses, plus de trois cent bénévoles, une centaine d’artistes et musiciens pour animer le village, un pôle sécurité et de secours supérieur à cent personnes, plus de quatre cent personnes pour le cortège du dimanche et nous en oublions encore… Toutes ces personnes n’ont qu’un but, que les quelques douze mille festivaliers du weekend s’amusent et passent un bon moment en toute sécurité à Eguisheim.

Comme chaque année le weekend débuta le vendredi avec la sécurisation des monuments, l’évacuation du fleurissement et la mise en place des buvettes, des barrières, des interdictions de stationner et des tonnelles pour les artistes et musiciens.

Le samedi, c’est une fourmilière qui est dédiée à la mise en place des 800m de lampions (dont 200m de LED), des derniers éclairages, des podiums, des sonos et des derniers stands et buvettes.

Pour le dimanche, c’est aux aurores que les bénévoles commencent par le nettoyage complet du village et la mise en place des bancs et tables sur la place St Léon pour accueillir la réception officielle ouverte au public. Pour les autres, c’est un simple nettoyage ou rafraichissement pour accueillir un public très diffèrent de la veille. L’après-midi est dédiée au cortège, puis à l’animation des cours et rues du village par les groupes et fanfares. La fête se terminera en soirée place St Léon et place Unterlinden.

Le lundi c’est une armée de bénévoles, avec de petits yeux, qui ont pour mission de ranger, nettoyer le village et de redonner le cachet d’Eguisheim d’avant la fête.

Comme vous l’aurez compris la Mairie, le Comité des Fêtes et les services techniques ne pourraient pas assumer un tel événement sans l’investissement des associations et bénévoles. Alors, à l’avenir, quand vous vous amuserez sur une fête, ayez une pensée pour ceux qui pensent à vous et à votre bien être.

La fête commence, samedi 27 août il est 15h, Eguisheim ferme ses portes et les animations débutent. Une heure plus tard, c’est l’ouverture de l’exposition artistique du circuit des remparts et à 18h l’ouverture officielle de la Fête des Vignerons, ainsi que le lancement du Off des Vignerons. A partir de là, montée en puissance sur les différentes places et cours qui accueillent des orchestres. Cette année l’ambiance de fête débuta plus tard qu’à l’ordinaire, à cause des fortes chaleurs, puisque le pic d’entrée a été observé entre 21h30 et 22h30. Un samedi normal et convivial c’est la définition que nous pourrions en tirer. Certes quelques débordements ici ou là, mais rien de bien grave. L’essentiel était l’accueil, un esprit bon enfant et la sécurité… un challenge réussi pour l’organisation.

Dimanche 28 août est un jour particulier pour la Fête des Vignerons avec l’accueil des délégations en nombre, la reine des vins d’Alsace et de ses demoiselles d’honneur, les officiels locaux qui sont beaucoup plus nombreux et il faut reconnaitre que le public présent est en majorité familial. Fini les grilles de protection autour de la fontaine St Léon, la place est modifiée pour accueillir nombre de convives pour «profiter» des discours et déguster le vin et les bretzels qui étaient offerts.

A 15h30 le cortège folklorique démarre. Pour cette 56ème édition le cortège avait mis en avant les 50 ans de jumelage avec Hautvillers, les 30 ans de pacte d’amitié avec Nuits Saint Georges et les 10 ans d’amitié avec les villes charentaises. Malgré une chaleur de près de 35° le cortège s’est bien passé et l’amalgame entre les différentes ambiances eu lieu… cette année encore le cortège rimait avec démesure, partage, danse, et le tout dans une convivialité évidente.

Une fois le cortège fini, c’est une déambulation dans les rues du village qui nous est proposé, nous y croisons les différents groupes folkloriques et de musique qui laissent libre court à leurs talents sur les places et cours du village. Malgré une chaleur impressionnante, le public est venu en nombre pour partager un bon moment chez les viticulteurs, les artisans et artistes, tout en dansant avec les groupes disséminés ici ou là.

Les derniers groupes quitteront le village vers 21h30 et la fête se terminera tard dans la nuit autour d’une tarte flambée et d’un verre de vin d’Eguisheim bien sûr.

Voilà, cela fait quelques jours que la fête est fini et avec le recul cette fête n’est peut être pas la plus grande, ni la plus vielle, ni la plus belle, encore que…?!? C’est juste une fête de village qui clôture les vacances et qui essaie d’apporter un moment à part en fin de saison estivale. La joie évidente des visiteurs fait plaisir à voir et permet, l’espace d’un weekend, de mettre entre parenthèse une vie quotidienne bien trop pesante.