Nous avions rendez-vous ce jeudi 14 juin à 20h à la Confrérie Saint Étienne pour un atelier dégustation. Hervé Bachmann Major 2016 et Ignace, Major 2018, nous accueillent dans la cours du château pour un atelier qui tient à cœur du Major actuel, 15 nuances de gris (petit clin d’œil cinématographique et littéraire au cœur de cette institution). Comme l’indique le titre, 15 vins nous attendent, qui vont du pinot gris au tokay, cépage préféré de notre Major 2018. 

C’est une belle opportunité, puisque la météo estivale le permet, de pouvoir débuter la dégustation  du premier vin au centre de la cours du château permettant ainsi un rappel historique et d’échanger en toute convivialité. Le château de la Confrérie a appartenu à Lazare de Schwendi (diplomate de Charles Quint) qui en fit sa résidence, il l’acquit en 1563, afin de gérer les domaines dont il devint propriétaire en sa qualité de Seigneur du Hohenlandsberg. Il réalisa de nombreux travaux, qui donnent son caractère au Château, rappelant ses nombreux voyages en Europe. A son décès en 1583, il est inhumé dans l’Eglise de Kientzheim. Auguste Bartholdi lui rendra hommage grâce à sa statue qui en 1898 sera placée sur la Fontaine de la place de l’Ancienne Douane à Colmar.

Lazare de Schwendi fut celui qui rapporta le cépage du tokay de Hongrie en 1565. Même si les plants actuels sont plutôt originaires du pinot beurot de Bourgogne, le nom tokay fut utilisé jusqu’en 1997 avant de devenir tokay pinot gris puis pinot gris au début des années 2000 suite à une plainte des hongrois devant la Commission Européenne. L’Alsace abandonne le nom Tokay, quand de son côté la Hongrie renonce à la dénomination médoc.

Début dans la cours du château de Lazare de Schwendi.

Pour la mise en bouche.

Pinot Gris 2016 terroirs d’Alsace de la Cave de Turckheim- Vin sigillé en janvier.

L’ensemble de la dégustation se fera à l’aveugle avec un seul élément connu le cépage. 

Pinot Gris 2011 Letzenberg du Domaine Jean-Baptiste Adam d’Ammerschwihr. Vin issu d’un  terroir calcaire avec un nez alcooleux, issue d’un millésime solaire. La richesse et la puissance du vin efface l’âge. Vin équilibré entre la bouche et le nez. 

Pinot Gris 2007 Grand Cru Ollwiller de la Cave du Viel Armand. Vin issue d’un sol sablo-limoneux. Avec plus de longueur de bouche que le vin précédent. C’est un vin sec sur le fruit et marqué par le terroir. Il présente une belle attaque qui retombe ensuite. 

Tokay Pinot Gris 2003 Bollenberg du Domaine Camille Braun à Orschwihr. Il présente une robe or très marquée avec des arômes sur le miel et de fruits confits. Il présente une touche minérale avec un peu de gras qui ne prend pas le dessus. Lors de la dégustation, le vin a une amertume bien intégré. La situation géographique de la parcelle accentue les caractéristiques liées à cette année caniculaire.

Tokay 1993 Rimelsberg du Domaine Jean Becker à Zellenberg. Ce vin présente un nez très frais avec des parfums de rose et d’agrumes. C’est un vin sec avec de l’acidité qui pourrait nous amener à le confondre avec un pinot blanc.

Tokay 1988 du Domaine Paul Buecher à Wettolsheim. Ce vin avec une belle salinité et acide, présente des arômes de pruneau et de fruits à noyaux. Le millésime explique l’approche de la dégustation de ce vin qui n’est pas marqué pas le terroir calcaire. Cette maison est connue pour travailler sur le cépage avec des vins sans sucre résiduels afin de produire des vins secs. 

Tokay 1985 de la Maison Mittnacht-Klack à Riquewihr. Ce vin présente au nez une aromatique de fleurs des prés. Pour la bouche, plutôt fine, sur le pamplemousse et l’ananas. Il a une longueur en bouche ferme et puissante. 

Tokay 1975 du Domaine Charles Jux à Colmar (terroir de la Hart). Ce vin présente un nez sur la pêche jaune, les fruits jaunes et le litchi. Les arômes sont très ouverts. La bouche est plutôt minérale et fumée. 

Tokay 1975 réserve exceptionnelle de la maison Hugel à Riquewhir. Ce vin présente des arômes d’abricot confit, de fraise des bois avec une fin anisée et sur les épices comme le safran. Il a une bouche épicée sur le cédrat avec une fin sur l’ananas. 

Tokay 1974 du Domaine Zind-Humbrecht Wintzenheim (maintenant à Turckheim). Ce vin issu d’un millésime froid, présente un nez de champignons de Paris ainsi qu’une acidité qui prend le dessus et qui a tenu jusqu’à maintenant.

Tokay 1972 Clos Saint Landelin du Domaine Muré à Rouffach. Le Clos Saint Landelin est connu pour être vinifié dans la notion de terroir. Des arômes mentholés sur la fraîcheur rappellent ceux du muscat. Le vin servi frais fait ressortir des nuances fleurales avec une grande finesse qui disparaissent quand le vin se réchauffe. Un déséquilibre est apporté par l’amertume. 

Tokay 1969 du Domaine Josmeyer à Wintzenheim. Ce vin présente un nez citronné d’une grande fraîcheur. Du côté de la bouche, des arômes citronnés avec une belle persistance et une complexité. Le nez ressemble à la bouche ce qui apporte un très bel équilibre. Les connaisseurs notent que l’on reconnaît le viticulteur dans le vin, Jean Meyer.

Après une dégustation chronologique, les trois derniers vins seront des vins botrytisés.

Tokay Pinot Gris 1997 vendanges tardives du Domaine Rieflé à Pfaffenheim. Ce vin présente des arômes de miel puis rappelle la pomme compotée et le coing. 

Tokay 1994 Sélection de Grains Nobles de la Maison Kuehn à Ammerschwihr. Ce vin est caractérise en deux mots, pureté et richesse. En bouche c’est équilibré et présentant une belle fraîcheur. 

Tokay 1989 Sélection de Grains Nobles de la Maison Wolfberger à Eguisheim. Ce vin présente un équilibre entre le nez et la bouche avec des arômes de poire compotée et de coings qui prennent le dessus. 

Cette superbe dégustation tout en finesse et en subtilité a démontré les qualités de garde de ces Tokay, Tokay Pinot Gris, Pinot Gris, mais aussi combien le terroir peut marquer le vin tout comme le millésime et le savoir faire du viticulteur. 

Nous le savons tous, mais ce soir la démonstration en est faite avec habileté !!!

La Confrérie Saint Etienne